Ce que je propose dès la primaire
Que vous soyez un parent ou un enfant, vous allez comprendre comment ma méthode pour les enfants permet de prendre du plaisir à travailler à l'école


Dès leur début au sein de l’école primaire, les jeunes élèves doivent maîtriser certaines connaissances et compétences pour construire leur avenir professionnel et réussir leur vie. Mais cette étape primordiale dans l’apprentissage des savoirs de base (lire, écrire et compter) n’est pas toujours un franc succès et peut conduire à des lacunes qui peuvent rester à long terme.

D’après une étude réalisée par le  Ministère de l’Éducation Nationale, en 2016 :

  • 5,1 % des jeunes français de 17 ans ont des difficultés sévères en termes de compréhension de texte,
  • 5,7 % d’entre eux ont de très faibles capacités de lecture,
  • ensemble, soit 10,8 %, ils représentent les jeunes en deçà du seuil de lecture fonctionnelle, c’est-à-dire n’ayant pas la capacité de réaliser des traitements complexes (très faible compréhension en lecture suivie et très faible capacité à la recherche des informations).

Comment réussir à l’école ?

Chez l’enfant, cultiver le plaisir d’apprendre dès le plus jeune âge est déterminant pour qu’il puisse réussir à l’école. Il convient également de travailler simultanément sur 3 axes distincts mais complémentaires :

  • Vouloir apprendre : lui faire comprendre ce qui le motive à apprendre.
  • Savoir apprendre : lui faire comprendre comment s’y prendre pour apprendre.
  • Pouvoir apprendre : lui faire comprendre comment saisir les multiples occasions d’apprendre.

De nombreuses techniques de mémorisation sous forme de jeu peuvent être utilisés pour apprendre en s’amusant. Des études montrent que les enfants retiennent plus facilement lorsque les phases d’apprentissage sont intégrés à des activités ludiques et interactives : apprendre une leçon sous la forme d’une chanson dont vous ferez le refrain en coeur, par exemple.

Mais si la méthode d’apprentissage est une chose essentielle, les conditions dans lesquels se déroulent ces phases d’apprentissage le sont également. Pour une mémorisation efficace (rapide et durable), la capacité d’attention chez l’enfant doit être élevée.

Selon les statistiques de 2017 du Ministère de l’Éducation Nationale, la proportion d’élève en fin CE1 qui maîtrisent les compétences 1 (la maîtrise de la langue française) et 3 (les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique) du socle commun est 30 % inférieur chez les élèves “en retard” par rapport aux élèves “à l’heure”.

Effectivement, bien réussir à l’école c’est d’abord une question de rythme. Il s’agit d’organiser son emploi du temps en fonction de l’activité scolaire (heure de réveil, de repas, de détente, de sommeil, etc.). L’objectif : évitez le “décalage horaire” avec le rythme de l’école. Pour cela, il est important de créer les meilleures conditions dès le réveil. Le sommeil joue un rôle déterminant dans cette démarche, car le cerveau humain à besoin de repos pour pouvoir être opérationnel au bon moment.

Les professionnels de l’éducation ont conscience que l’attention des élèves est plus élevée dans la matinée que dans l’après-midi. Aussi, certains emplois du temps scolaire sont organisés (et à organiser) en conséquence.