À quoi sert ma formation pour les collégiens ?
Que vous soyez un parent ou un enfant, vous allez comprendre comment ma méthode pour les jeunes permet de prendre du plaisir à travailler à au collège


Ma formation pour les collégiens est basée sur une méthode accessible qui donne les clés de la réussite scolaire. Comment apprendre par coeur rapidement ces cours ? Comment réaliser des fiches de révisions efficaces ? Comment débuter facilement une nouvelle langue ? Ma méthode offre de nombreuses ressources pour bien travailler au collège. 

Bien travailler au collège

Pour avoir suffisamment envie d’apprendre et d’agir au collège, il faut avoir un minimum confiance en soi et savoir pourquoi on veut réussir : c’est la motivation.

Il faut ensuite comprendre ce que l’on apprend, le retenir et enfin, l’ancrer, c’est-à-dire ne plus l’oublier. Ce processus est un cercle vertueux : lorsque l’élève arrive à ancrer ses connaissances, il se sent compétent et il est de nouveau motivé pour apprendre. Pour y parvenir, il existe toute une série d’outils et de techniques à utiliser à chaque étape, mais il ne faut surtout pas hésiter à diriger cette énergie vers des techniques amusantes.

Lire : Méthode Martinez : Comment apprendre par coeur en s’amusant

Dès le collège, je recommande aux élèves de prendre l’habitude d’utiliser un agenda pour :

  • d’une part identifier “les temps où je serai en classe” et “les temps où je n’y serai pas”,
  • et d’autre part pour noter les informations ou les tâches scolaires (devoirs, recherches, lectures, etc) à prévoir.

Par ailleurs, il est intéressant de se donner des objectifs d’apprentissage personnel, comme par exemple : apprendre 100 mots de vocabulaire d’espagnole par semaine, consacrer 1 heure de révision par jour à une matière où je rencontre des difficultés, lire 20 pages d’un livre par jour, etc. Ces petits challenges doivent être abordés comme des défis ludiques qui procurent du plaisir et non comme une simple contrainte ou une obligation.

Comment bien apprendre ses cours ?

Quand on est étudiant, il est important de comprendre que les résultats de l’apprentissage peuvent être différents selon qu’on travaille seul ou en groupe. S’isoler pour apprendre permet d’augmenter son niveau de concentration, cela est notamment plus approprié pour apprendre par coeur. La méthode est très proche de celle pour retenir ses leçon pour les enfants en primaire. C’est aussi l’occasion d’organiser et de s’approprier ses cours à l’aide d’un mind map par exemple. Cet outil est construit autour d’un sujet central à partir duquel des ramifications partent vers les extrémités pour représenter des informations sous diverses formes : mots-clés, phrases, images, histoires, etc. Le mind map est non-linéaire, à l’image du fonctionnement de notre cerveau, c’est la raison pour laquelle il facilite les associations d’idées, leur compréhension et leur mémorisation.

Lorsque qu’un collégien apprend un cours en groupe les choses se déroulent différemment. Il s’agit ici d’expliquer avec ses propres termes ce que l’on a compris d’un cours. Il est donc préférable de réaliser ce type d’échange après un travail individuel, pour que tous les participants sachent de quoi on parle. Lors de ce type d’exercice, il est fréquent que d’autres élèves n’aient pas compris exactement la même chose. Une discussion argumentée peut alors se mettre en place, ce qui permet de s’exercer à restituer verbalement le cours, tout en recevant des informations qui peuvent aider à mieux comprendre des points peu clairs.