Du calcium pour les os, des protéines pour les muscles…et pour la mémoire, vous prendrez quoi ?

13 Jan 2017

Savez-vous que votre cerveau a besoin de bien manger pour fonctionner correctement ? Eh oui, une alimentation adaptée améliore les performances cérébrales ! Ça vaut le coup d’une petite lecture !

Manger mieux, pour mieux mémoriser à long terme

Avec les fêtes de fin d’année et leur lot de bonnes résolutions, il m’a semblé pertinent d’aborder avec vous la question de l’hygiène de vie pour entretenir sa mémoire. Pour cette incursion dans le bien-être de vos cellules cérébrales, j’ai choisi de me pencher sur votre alimentation.
Sans le savoir, vous avez certainement mis à rude épreuve votre mémoire lors des agapes de fin d’année… Votre cerveau, comme le reste de votre corps, est probablement épuisé par les excès alimentaires et le manque d’activité physique. Ne culpabilisez pas pour autant ! Se faire plaisir est en soi une très bonne chose. Mais il convient maintenant de reprendre de bonnes habitudes. Nous allons donc faire le point sur les corrélations entre notre mémoire et notre alimentation pour adopter les bons comportements.

Le menu parfait du bon cerveau 

Votre cerveau a des besoins spécifiques pour tourner à plein régime. Et il y a notamment certains aliments incontournables pour lesquels il faut vraiment éviter d’être carencé.

Les lipides (si, si !)

Votre cerveau et votre mémoire ont besoin de gras (je vous invite d’ailleurs à comprendre comment fonctionne le cerveau), mais pas n’importe quel gras : des lipides insaturés. Ces lipides jouent sur la qualité de la transmission des influx nerveux et  aident à bien saisir les informations et à générer des associations.

Côté menu, cela se traduira par des apports :

  • en huile d’olive (facile pour les gens du sud),
  • en huile de colza (BIO dans tous les cas pour éviter d’ingérer des éléments toxiques),
  • en oméga 3, que l’on trouve facilement dans les poissons gras (comme le saumon, le hareng, les sardines ou le maquereau),
  • et en minéraux (les épinards sont aussi bons pour vos neurones que pour les biceps de Popeye).

Des protéines

Votre cerveau a besoin de protéines, car elles apportent de l’énergie tout au long de la journée. Les personnes carencées en protéines présentent souvent des signes de fatigue physique…et mentale !

Sans tomber dans l’excès, qui aurait les effets contraires, mangez des œufs, des céréales, des féculents, de la viande ou des protéines végétales.

Le fer

Le fer aide le cerveau à avoir les idées claires. On trouve le fer dans la viande rouge, mais aussi dans les algues et de nombreuses graines.

Le plein de vitamines

N’oubliez surtout pas les vitamines ! L’être humain a besoin de 13 vitamines pour être en bonne santé. 6 d’entre elles appartiennent au groupe B (B1, B2, B3, B5, B6, B8) et aident votre cerveau à transformer glucides, lipides et protéines en énergie.

Les vitamines A, E  et C, que vous trouverez dans de nombreux jus de fruits et légumes, sont anti-oxydantes. Elles protègent votre cerveau, notamment lorsqu’il est soumis à des épisodes de stress.

Et petit dernier sur la liste : l’oxygène !!!

Non ce n’est pas un aliment : mais c’est un véritable carburant et nous ne pouvions pas faire l’impasse sur cet élément clé ! Pour bien fonctionner, le cerveau a évidemment besoin d’être correctement oxygéné. Ce sont les globules rouges qui lui apportent la molécule d’hémoglobine, riche en fer.

Une activité physique régulière va améliorer l’oxygénation des tissus en général et de votre cerveau en particulier. En période de révision et d’examens, réservez ½ heure à 1 heure de sport par jour pour rester au top de vos capacités. Vous évacuerez le stress par la même occasion.

Menu du champion de mémoire

Une salade tomate – roquette arrosée d’huile d’olive,
une darne de saumon bio accompagnée de quinoa et d’épinards (protéine, oméga 3, minéraux…),
un fruit de saison (vitamines).

Anticipez les moments de fatigue

Il y a des moments où votre cerveau sera plus sollicité ou sollicité différemment : les moments de stress des examens  par exemple. Vous devez donc éviter la « fringale » pour ne pas perdre tous vos moyens au moment où vous voudrez solliciter votre mémoire.

Pendant les examens, ayez toujours des sucres rapides en cas de coup de mou et surtout, mangez des sucres lents avant les épreuves, pour rester endurant. Faites comme les athlètes qui préparent une compétition, dégustez un bon plat de pâtes.

Attention toutefois à ne pas forcer sur les quantités le midi… L’envie de dormir pourrait prendre le dessus sur vos souvenirs.

Évitez les grignotages et ne mâchez pas de chewing-gum ! Ces moments que l’on prend à tort pour des boosters sont de véritables pièges. Nous mettons en marche notre système digestif pour rien et l’ensemble de notre corps va se fatiguer.

Pour éviter les coups de mou, préférez boire un verre d’eau, faites quelques respirations pour vous oxygéner ou prenez le temps d’une petite sieste.

Dans les autres méthodes naturelles pour améliorer sa mémoire, découvrez les huiles essentielles, thym, romarin, lavande qui permette d’améliorer la concentration, d’éviter la fatigue et d’avoir une concentration plus longue.

Et n’oubliez surtout pas : pour être efficace, votre mémoire a avant tout besoin que vous soyez en forme. Apportez à votre organisme tout ce dont il a besoin et faites-vous plaisir.

Tout est une question d’équilibre 😉

Le chiffre du jour

Même si vous êtes une grosse tête, votre cerveau ne représente que 2 % environ de la masse de votre corps. Pourtant, il consomme 20 % de l’énergie issue de l’alimentation et de l’oxygène que nous respirons chaque jour.

En cas de carence, le corps nourrit le cerveau en priorité. Mais à quoi bon avoir la tête sur les épaules, si les épaules ne sont plus en mesure de la tenir ?

Gardez à l’esprit que votre alimentation, c’est de l’énergie que vous apportez à votre corps et à votre esprit.  Vous devez donc prendre soin de vos stocks :

  • Buvez au moins 1,5 litre d’eau entre les repas (pendant les championnats de mémoire je bois entre 3 et 4 litres d’eau par jour),
  • Prenez le temps de respirer en pleine conscience plusieurs fois par jour,
  • Privilégiez la qualité des aliments que vous ingérez plutôt que la quantité,
  • Préférez les circuits courts, les produits locaux, de saison et surtout sans ajouts de pesticides et autres intrants chimiques qui risquent de vous affaiblir.
Oublier 7 fois pour retenir : vrai ou faux ?

Oublier 7 fois pour retenir : vrai ou faux ?

“Il faut oublier 7 fois pour retenir” : une  maxime bien connue quoiqu’un peu approximative. Je vous propose aujourd’hui d’en modifier légèrement la formulation pour une approche plus juste scientifiquement :  “Oublier 7 fois pour considérer que l’on sait...

Comment retenir les noms des postures de yoga en sanskrit ?

Comment retenir les noms des postures de yoga en sanskrit ?

Apprendre les noms des 84 postures fondamentales en yoga est déjà un petit défi en soi, mais quand il s’agit de les retenir en sanskrit, un peu de méthode s’impose ! Sarvangāsana (la chandelle), Halāsana (la charrue), Matsyāsana (le poisson), Pashchimotāsana (la...

Envie de chouchouter vos neurones ?

Vous avez bien raison !

Chaque mois notre équipe vous propose des  conseils et des astuces mémorisation !

illustration formation elearning sebastien martinez logo noir

CHAQUE MOIS DES ASTUCES "MÉMORISATION" DANS VOTRE BOITE MAIL !

Surveillez votre boite mail !