Problèmes de mémoire

 

 

 

Problèmes de mémoire, causes conséquences et solutions : passons en revue les troubles succeptibles d’entraîner des problèmes de mémoire.

Au sommaire de ce dossier spécial « Troubles de la mémoire »

 

Les problèmes de mémoire, cela arrive à tout le monde et à tout âge. Stress, fatigue,  manque de concentration ou pathologie plus grave comme un AVC ou la maladie d’Alzheimer, les raisons sont diverses. Les répercussions des pertes de mémoire sur le quotidien peuvent être plus ou moins importantes. Pour résoudre les petits soucis, ralentir les plus importants et développer une mémoire d’éléphant, il faut, en plus d’une bonne hygiène de vie, entraîner sa mémoire, la faire travailler pour l’améliorer.

La mémorisation, c’est la transmission d’une information chimique ou électrique entre les cellules (neurones) à travers la membrane cellulaire. En gros, les neurones se connectent entre eux pour constituer un souvenir. Il faut savoir qu’en théorie, la mémoire a une capacité illimitée, et chez n’importe quel individu.

Le processus de mémorisation fonctionne en trois étapes :

  1. L’encodage : c’est le moment où l’on reçoit une information captée par l’un de nos cinq sens.
  2. Le stockage (ou rétention) : c’est le fait de retenir cette information, de la stocker dans son cerveau et de faire durer le souvenir dans le temps.
  3. Le rappel (ou récupération) : c’est le fait de chercher et d’extraire une information de sa mémoire, de la “rappeler” pour pouvoir la réutiliser.

Avec l’âge, les petites pertes de mémoire sont plus fréquentes et plutôt bénignes. Elles sont même tout à fait normales. Des troubles de la mémoire plus sérieux peuvent résulter d’une maladie ou d’un choc. Ils peuvent affecter la capacité à se souvenir ou la capacité à mémoriser une nouvelle information.

Les troubles de la mémoire sont nombreux et leurs origines sont multiples.

Perte de mémoire

La perte de mémoire, qu’elle affecte la mémoire à long terme ou la mémoire à court terme, peut survenir brutalement, ou de façon progressive. Les causes sont physiologiques (drogue, AVC, maladie…) ou psychologiques (choc émotionnel). Selon les causes, la perte de mémoire, peut être permanente.

Les troubles les plus connus

Troubles de la mémoire à court terme

Ces troubles peuvent survenir à cause d’une maladie affectant la mémoire. Ils peuvent également être d’origine émotionnelle. Stress, fatigue, anxiété peuvent altérer la capacité à mémoriser, de même qu’une alimentation carencée, un problème d’alcoolisme, un excès de médicaments ou une fatigue excessive. Les pertes ponctuelles de mémoire à court terme peuvent s’éliminer avec une meilleure hygiène de vie et une stimulation de la mémoire avec un peu d’entraînement cérébral.

Troubles de la mémoire à long terme

Il s’agit d’une amnésie, une perte totale ou partielle de souvenirs (connaissances, identité propre ou celle de l’entourage…), ou de compétences comme le langage ou la motricité.

Troubles du langage

Les troubles de la mémoire affectent parfois le langage, nous laissant incapable de retrouver le mot que l’on cherche, de s’en souvenir, alors qu’on l’a “sur le bout de la langue”. Le trouble peut également se manifester par une confusion dans les prénoms ou l’emploi d’un mot pour un autre, comme “mine” au lieu de “crayon”.

Trouble de la concentration

La difficulté à se concentrer résulte souvent de la fatigue et il nous arrive à tous d’avoir du mal à fixer notre attention et à retenir une information. Qui n’est jamais arrivé dans une pièce en ne sachant plus ce qu’il venait y faire…

Amnésie

Les petits oublis du quotidien

Qui n’a jamais oublié qu’il porte ses lunettes sur le bout de son nez et passe une demi-heure à les chercher ! Ces petits oublis sont courants et anodins, et peuvent être causés par la fatigue, ou un fait nouveau qui fait passer l’info aux oubliettes.

Les trous de mémoire

Les petits trous de mémoire peuvent survenir à cause de la fatigue ou de la routine. Lorsqu’on s’interrompt brutalement en se demandant si on a bien éteint la gazinière avant de partir, on ne se souvient plus si on l’a fait car c’est un acte routinier, qu’on fait en mode automatique et que l’on a répété des dizaines de fois.

Confondre les mots

Lorsqu’une personne confond les mots, on parle d’aphasie. Il devient alors difficile de communiquer. Ce trouble survient le plus souvent après un Accident Vasculaire Cérébral, un traumatisme crânien, ou encore une tumeur au cerveau.

Difficulté à apprendre par cœur

Apprendre par coeur peut se révéler utile dans le cadre scolaire, professionnel ou, tout simplement, pour briller en société ou remporter un jeu télévisé. La tâche n’est pas toujours aisée et les causes de ces difficultés sont multiples. La fatigue, le manque de concentration ou d’intérêt peuvent être des facteurs de difficulté.

Causes médicamenteuses

Les médicaments, notamment les anxiolytiques et les somnifères, peuvent provoquer une altération, le plus souvent temporaire, de la mémoire.

Causes psychologiques

Les causes psychologiques sont nombreuses. Stress, dépression, choc émotionnel ou encore fatigue excessive nuisent au processus de mémorisation.

Causes cérébrales

Il existe des maladies, telle qu’une tumeur ou la maladie d’Alzheimer, qui affectent la mémoire de façon permanente et irréversible.

Causes vasculaires

L’accident vasculaire cérébral, ainsi que les maladies vasculaires (thrombose, hémorragie…), endommagent le cerveau et peuvent causer des troubles de la mémoire. Ces causes sont favorisées par le diabète, l’hypertension ou l’athérosclérose vasculaire.

Causes nutritionnelles

Une alimentation mal équilibrée, des carences en vitamines, ainsi que l’alcoolisme peuvent causer des trous de mémoire.

Causes traumatiques

Un traumatisme crânien peut engendrer des séquelles telles que des troubles de la mémoire.

Causes toxiques

Les troubles de la mémoire sont une des conséquences de l’intoxication au monoxyde de carbone. De même, l’utilisation abusive du cannabis cause des pertes de mémoire.

Vieillissement des membranes neuronales

Le vieillissement altère les membranes neuronales. Elles ont tendance à devenir rigides, ce qui nuit à la transmission des informations entre les neurones, rendant plus difficile le processus de mémorisation.

Peur de l’oubli

Les pertes de mémoire, selon leur fréquence et leur importance, peuvent avoir des répercussions sur votre quotidien et générer une peur de l’oubli et de ses conséquences. Est-ce que j’ai éteint la gazinière ? Où sont mes lunettes ? Et si je ne reconnaissais plus mon enfant ?

Dans mes études 

Perte de motivation face à la quantité à apprendre

Les problèmes de mémorisation compliquent l’apprentissage et un étudiant qui en souffre peut se sentir découragé devant l’ampleur de la tâche et même voir son anxiété augmenter, jusqu’à se sentir “moins intelligent”, voire complexer et se sentir “bête” et “insignifiant”, dans les cas les plus graves.

Difficulté à apprendre par cœur

Les troubles de la mémoire représentent évidemment une difficulté supplémentaire dans la mémorisation. Apprendre par cœur devient difficile. On sait pourtant que c’est nécessaire pour réussir ses études.

À mon travail

La conséquence la plus évidente au travail est, évidemment, une baisse d’efficacité. Il faut sans cesse consulter ses notes et ses dossiers, on oublie de transmettre un message de la plus haute importance, on zappe une mission que l’on nous avait confiée…

Dans mon couple

L’accident vasculaire cérébral, ainsi que les maladies vasculaires (thrombose, hémorragie…), endommagent le cerveau et peuvent causer des troubles de la mémoire. Ces causes sont favorisées par le diabète, l’hypertension ou l’athérosclérose vasculaire.

Évaluation médicale et psychologique

Si vous constatez des pertes de mémoire, des difficultés à se concentrer, à retenir une information, que ce soit chez vous ou un proche, selon l’impact de ces troubles sur votre quotidien, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant qui, le cas échéant, vous dirigera vers un spécialiste.

Dans le cas d’une suspicion d’AVC ou d’un trouble de la mémoire soudain accompagné d’autres symptômes, il est impératif de consulter en urgence.

Si les trous de mémoire sont épisodiques et sont le seul symptôme, on ne s’alarme pas, tout est normal. La mémoire vieillit avec nous. Il faut donc prendre soin de la stimuler pour conserver ses facultés.

Stimulation cognitive

La mémoire s’entretient. L’important, c’est de l’entraîner, avec des exercices cérébraux, une activité intellectuelle et sociale riche,  une alimentation équilibrée, une vie saine, du sport et suffisamment de sommeil.

Connaître les bonnes techniques de mémorisation

Il existe effectivement des méthodes qui permettent de mémoriser plus facilement. C’est d’ailleurs ce que propose la Méthode Martinez. Associations, créativité, palais mental… la méthode compile les meilleures techniques pour « apprendre à apprendre » en fonction de vos besoins (chiffres, formes, textes…). Particulièrement utile pour les personnes qui ont de gros volumes à apprendre par cœur, La Méthode Martinez s’adresse également à toute personne ayant envie de garder son cerveau alerte. Car la Méthode, si elle ne guérit pas, permet de stimuler sa mémoire au quotidien. 

Exercices de mémoire

Exercices pour l’attention

Pour retenir, une des clés, c’est l’attention. Il est donc primordial de la solliciter le plus souvent possible, pour parvenir à la maintenir chaque fois qu’on en a besoin, avec des activités spécialisées ou, par exemple, grâce à des jeux de société et une vie sociale animée.

Exercices pour l’orientation

En plus d’activités spécialement étudiées pour améliorer les facultés d’orientation spatiale et temporelle, se promener, se rendre à un rendez-vous sont de bons moyens d’entretenir sa mémoire et sa capacité à s’orienter.

L’alimentation

Améliorer sa mémoire passe également par une alimentation saine, variée, et équilibrée. Aucun aliment ne booste réellement la mémoire. En revanche, les vitamines A, C et E, ainsi que les Oméga 3, boostent les fonctions cérébrales en général.

La détox

Bien s’alimenter pour intégrer les bonnes choses dans son organisme, c’est bien. C’est encore mieux si on le nettoie en éliminant les toxines. Une cure détox peut contribuer à lutter efficacement contre les problèmes de mémoire.

Les plantes (médecine parallèle)

Certaines plantes, comme le ginkgo biloba, la rhodiole, le millepertuis ou le ginseng, ont une action efficace contre les problèmes de mémoire.

« Booster sa mémoire – niveau 1 »

Notre formation incontournable pour les apprenants ayant à mémoriser de grandes quantités d’informations.

Booster sa mémoire Niveau 2

Une formation de perfectionnement dans la continuité de la formation «Booster sa mémoire – Niveau 1». 

Le stage « Réussir sa PACES »

5 jours de stage dédiés aux étudiants préparant la première année commune aux études de la santé (PACES).

La Méthode Martinez allie techniques de mémorisation et stratégies d'efficacité.

Chaque trimestre notre équipe vous présente un outil redoutable !

Comment retenir le nom des gens que vous rencontrez ?

Dans le monde du travail comme ailleurs, la mémoire des noms et des visages est un réel atout. Quoi de plus gênant que de se trouver face à un visage familier dont on ne se souvient plus du nom ? Tout le monde a un jour vécu cette scène affreuse en oubliant le...

Comment apprendre par cœur 280 mots d’italien ? Partie 1/2

Vous avez des difficultés pour apprendre et parler les langues étrangères ? Lancez-vous ce défi : comme moi, apprenez par cœur 280 mots (d’italiens ?) d’ici 30 jours !Pour cela il vous faut 15 minutes par jour pendant 1 mois et en contrepartie vous aurez la classe cet...

Envie de chouchouter vos neurones ?

Vous avez bien raison !

Chaque mois notre équipe vous propose des  conseils et des astuces mémorisation !

illustration formation elearning sebastien martinez logo noir

CHAQUE MOIS DES ASTUCES "MÉMORISATION" DANS VOTRE BOITE MAIL !

Surveillez votre boite mail !