Des conseils pour réussir la fac
Trop de liberté peu mettre en péril votre réussite à la FAC, voici quelques conseils pour ne pas se retrouver largué dès le 1er semestre


Considérez que c’est une nouvelle vie qui commence pour vous lorsque vous arrivez à la fac. Vous aurez à passer au moins 3 années d’études pour la préparation d’une licence. Attendez-vous à de grands changements sur le plan pédagogique. En outre, vous serez plus indépendant et aurez plus de liberté. Vous aurez à faire face à d’autres réalités de travail et si vous n’êtes pas en mesure de suivre la nouvelle donne, vous risquez d’échouer. Voici donc quelques conseils pour vous garantir une réussite à la fac.

Veiller à être bien orienté

Après la réussite au bac, impliquez-vous dans votre orientation à l’université pour ne pas avoir de regret plus tard. Si vous vous retrouvez dans une « mauvaise » filière, votre réussite à la fac risque d’être compromise.

On voit souvent des étudiants arrivés en fac de science sans connaitre les vraies réalités des enseignements. Très souvent, leur choix est fait simplement parce qu’ils ont aimé vaguement les sciences au lycée. Ils se rendent compte par la suite que les cours n’ont rien à voir avec ce à quoi ils s’attendaient. Autre exemple très courant est le nouveau bachelier qui a toujours rêvé de s’inscrire en droit pour devenir un avocat international. Et une fois à la fac de droit, il n’arrive pas à s’en sortir face à la rigueur des exercices, les horaires surchargés et surtout le très étoffé Code Civil à apprendre par cœur.

Pour ne pas se tromper dans votre orientation, renseignez-vous dès la classe de terminale sur les études en fac. Adressez-vous à des professionnels afin d’être situé sur les débouchés qui vous attendent. Certains n’hésitent pas à assister à des cours de première année pour se faire une idée et avoir un repère.

Soyez motivé dans le choix de vos études, car votre réussite à la fac en dépend. Si vous suivez des cours dans une filière que vous aimez, vous serez motivé et prendrez du plaisir à étudier.

Être présent aux cours

La base de la réussite à la fac est la présence aux cours. Mais la réalité est que les étudiants ont beaucoup de liberté et ne sont pas obligés d’assister aux enseignements en amphithéâtre. Et donc, beaucoup brillent par leur absence en se disant qu’ils se rattraperont plus tard. Mais, très souvent, le temps passe plus vite qu’on peut s’imaginer. Les étudiants finissent par se rendre compte que les partiels ne sont pas loin. Ils cherchent donc à se rattraper, en récupérant les notes des autres étudiants, ce qui est très difficile !

La solution est de suivre les cours au jour le jour en veillant à être attentif aux explications des professeurs. Si des points restent obscurs malgré tout, il est conseillé de les approcher et d’en discuter avec eux.

Une bonne astuce lorsque vous arrivez nouvellement en fac est d’éviter de vous accorder des absences au moins durant le premier trimestre. Vous aurez ainsi suffisamment de temps pour découvrir les enseignements et de savoir si vous êtes au bon niveau ou si la mise en place d’un travail personnel s’impose.

Travailler en dehors des heures de cours

Ne vous contentez pas de suivre les cours et d’être présent aux TD (travaux dirigés). Pour réussir à la fac, vous devez absolument travailler à la maison.

Vous ne connaitrez pas du succès aux examens en comptant sur les 20 heures maximum de cours hebdomadaires. Songez sérieusement à faire des recherches en vue d’approfondir les notions acquises. Aussi, soyez régulièrement présent à la bibliothèque et ne vous lassez pas de fouiller dans les bouquins. Cela vous permettra de bien préparer vos partiels.

Par ailleurs, c’est une bonne idée de travailler à plusieurs. Aujourd’hui, l’existence des réseaux sociaux permet aux étudiants de former facilement des groupes d’études en réunissant des personnes soucieuses de réussir.

Prendre de bonnes habitudes

Pour que votre première année à la fac se termine par un résultat positif, vous devez prendre de bonnes habitudes au quotidien. L’une des plus importantes est l’organisation. Sachez qu’à l’université, il est important de faire preuve d’autonomie, étudier efficacement, tout en étant capable d’abattre un gros travail chaque jour. Il est évident que cela n’est pas facile, d’où la nécessité de mettre en place une bonne organisation dès le début des cours. Vous devrez élaborer un emploi du temps pour faire vos révisions. Vous verrez que vous serez régulier dans l’exécution de vos tâches et gagnerez en efficacité. Et puis, vous vous mettrez à l’abri du stress.

Investissez-vous à fond et apprenez des notions qui sont utiles dans le cadre de vos études à la fac. Aussi, réfléchissez pour trouver des méthodes de travail et de révision efficaces.

Un étudiant dont le souci est de réussir sa première année à la fac ne perdra pas son temps s’il fait régulièrement du sport. Il restera ainsi zen lors des cours et assimilera plus facilement les notions qui lui sont apprises. Le sport aide aussi à se vider la tête et à mieux réviser. Les activités sportives peuvent être pratiquées à l’extérieur et aussi au sein de l’université.

Se faire aider par les anciens

Pour vite trouver votre voie à la fac, vous pouvez vous faire aider par les anciens étudiants. Dans certaines universités, des tutorats d’accueil et d’accompagnement sont mis en place afin de permettre aux nouveaux de vite s’intégrer. Si un tel système existe dans votre établissement, n’hésitez pas à l’exploiter. En cas de difficultés dans la compréhension de certaines notions, vous pourrez vous tourner vers un tuteur, qui peut être un étudiant, un conseiller d’orientation ou des professeurs institués dans chaque fac.

Même si le système de tutorat n’est pas une réalité dans votre établissement, cela ne vous empêche pas de chercher à tisser des relations solides avec un étudiant ancien. Approchez-vous de quelqu’un qui vous semble sérieux et laissez-vous guider par ce dernier. Il vous aidera à avoir une vie estudiantine plus rayonnante.

On remarque dans plusieurs universités que les nouveaux venus préfèrent avoir pour tuteurs des étudiants. Ils trouvent qu’il est plus intéressant de collaborer avec une personne vue comme une sorte de « collègue » qu’un professeur à qui on n’a pas toujours le courage de tout dire. Et puis avec un étudiant plus âgé, on peut avoir des conseils basés sur les expériences de ce dernier. Pensez donc à cela si vous avez sérieusement besoin d’aide pour avancer. Aussi, si vous êtes tombé sur un tuteur-étudiant particulièrement brillant, vous pourrez découvrir des méthodes de travail performantes. Car il est possible que ce dernier travaille à partir de petites techniques personnelles qu’il se fera le plaisir vous montrer.