Comment bien s’y prendre pour réussir son école préparatoire ?
Difficile pour beaucoup de nouveaux étudiants de trouver un bon rythme de travail dès les premiers jours…


Voila le bac, c’est fait et c’était facile alors que vous soyez un bon élève, un très bon élève ou un excellent élève, vous pouvez passer par une classe préparatoire. L’issue est de vous donner plus de chances de passer haut les mains les concours des grandes écoles. La durée d’études est de 2 années.

Si vous êtes admis en prépa, sachez que vous pouvez redoubler en deuxième année. Pour éviter cela, vous devez faire ce qu’il faut pour que la réussite soit au rendez-vous.

Exercez-vous dans toutes les matières

Pour réussir sa prépa, il est impératif de vous exercer dans toutes les matières. Ne privilégiez pas certains par rapport à d’autres. Retenez que toutes les matières sont importantes et vous devez veiller à les travailler toutes avec organisation.

Certains étudiants ont tendance à négliger les langues. Pourtant, celles-ci permettent d’obtenir de précieux points qui pèsent gros dans le décompte final.

Il y aura certainement des matières où vous êtes particulièrement faible. N’hésitez pas à solliciter l’aide de vos amis ou professeurs afin qu’ils vous expliquent les concepts qui vous bloquent dans ces matières. En faisant beaucoup d’exercices, vous parviendrez à vous mettre au même niveau de compréhension que les autres.

Ne soyez pas déçu par vos notes

En prépa, les contrôles de connaissances sont nombreux. Vous aurez à traiter des devoirs sur table, des devoirs à la maison ainsi que des colles. Attendez-vous à recevoir de mauvaises notes, car cela est très courant en année préparatoire. Vous ne devez surtout pas être déçu au risque d’être démotivé ! Ces mauvaises notes doivent plutôt vous inciter à redoubler d’effort. Et puis, sachez que les notes obtenues lors du premier trimestre ne déterminent pas forcément votre progression annuelle. Il ne s’agit pas non plus d’un repère pour situer votre rang dans la classe. En prépa, il est mieux de penser en termes de concours et de vous dire que la note que vous trouvez mauvaise est certainement plus intéressante que celle d’un autre étudiant.

Soyez déterminé

Les premiers mois de classe préparatoire sont très difficiles. Il va falloir être déterminé pour tenir la route et réussir sa vie d’étudiant. Ne laissez pas une quelconque situation vous décourager. Travaillez dur et ayez confiance en vous. Pensez positivement en vous convainquant que votre travail finira par payer. Pour que votre détermination soit inébranlable, croyez en vous et soyez sûr que vous atteindrez votre objectif, c’est-à-dire réussir.

En prépa, le travail est assez dense et pour ne pas baisser les bras, vous devez vous armer de courage. Pour ne pas que votre résistance soit entravée après avoir travaillé longuement une matière, considérez que le plus dur est fait et qu’il n’y a pas de raison d’avoir peur de ce qui viendra. Votre détermination vous permettra de gagner en efficacité.

Gérez bien votre stress

Malgré votre volonté d’apprendre, vous pouvez avoir du mal à suivre le rythme à cause du stress. En effet, il n’est pas toujours facile pour le nouveau bachelier en classe préparatoire de vite se mettre dans le bain et de comprendre la nouvelle donne pédagogique. Cela est très souvent dû au passage brutal du lycée à la prépa.

Si vous êtes stressé, ne restez pas dans votre coin et cherchez à vous confier aux autres. Commencez déjà par échanger avec les étudiants de votre classe. Et ensuite, approchez les professeurs qui se feront le plaisir de vous donner de précieux conseils.

Aussi, pour évacuer le stress, continuez à voir votre famille et vos amis. Vous pouvez vous organiser de sorte à faire souvent des sorties dans des lieux culturels, comme les musées.

Le stress peut vous faire perdre vos moyens. Si vous en souffrez, trouvez des activités qui vous permettront de déstresser.

Pratiquez une activité sportive

Le sport est très utile lorsqu’on est en classe prépa. En bougeant régulièrement, votre résistance nerveuse sera au point. C’est d’ailleurs une bonne solution pour venir à bout du stress.

En pratiquant souvent une activité sportive, vous parviendrez à maitriser vos émotions. Vous ne paniquerez donc pas si vous êtes en face d’un exercice, quelle que soit la difficulté de celle-ci. Le sport est également essentiel pour une excellente concentration lors des cours.

Mettez en place une bonne organisation d’étude

Face à la densité des cours, il est impératif de mettre en place une bonne organisation d’étude afin d’avoir la certitude qu’aucune partie du programme ne sera oubliée. Établissez un planning de révision et fixez un nombre d’heures précises pour chaque matière. Vous êtes libre d’élaborer un emploi du temps de travail en fonction de vos réalités personnelles. Le plus important est de le respecter et de veiller à ce que tous les points du programme s’y retrouvent. Mais évitez de vous imposer un emploi du temps trop rigide. Car vous aurez du mal à le suivre et vous risquez de vous décourager.

Dans votre emploi du temps, il est bon de penser à mettre des pauses entre deux matières. Par exemple, après avoir étudié les maths pendant 2 heures, vous pouvez vous arrêter durant 30 minutes et reprendre le travail pour vous exercer en langues. Les pauses sont essentielles et vous devez en tenir compte pour une excellente organisation d’étude.

Optez pour le travail en groupe

Travailler méthodiquement seul, c’est bien. Mais il est mieux de le faire en groupe. Vous pouvez vous entendre avec certains de vos amis en classe préparatoire pour former un petit groupe d’étude de 3, 4 ou 5 personnes. Vous partagerez vos connaissances et vous serez plus efficace dans le traitement de vos exercices.

Si vous optez pour le travail en groupe, évitez le désordre et élaborez un planning pour vos rencontres d’étude. L’entraide doit être au centre de vos relations. Prenez l’habitude de reprendre collectivement vos cours. Ainsi, si l’un des membres du groupe ne comprend pas bien certaines notions, un autre peut l’aider par des explications.

Il est possible de former un petit groupe dans une matière où vous avez particulièrement des difficultés. Par exemple, si vous n’êtes pas brillant en anglais, vous pouvez mettre sur pied un groupe où les rencontres d’étude ne visent qu’à travailler exclusivement dans cette matière. Il faudra, toutefois, qu’un ou plusieurs membres du groupe soient excellents dans la matière ciblée afin d’aider les autres à avancer.

Liens utiles

-Le site prepas.org, mine d’or quelle que soit la filière choisie et qui propose un forum sur lequel vous trouverez d’autres conseils de survie (mais pas que)

– Le site sujet-de-concours.net, là aussi une mine d’or pour les étudiants de prépa scientifique

-Le site etudes-litteraires.com, pour les étudiants de prépa littéraire. Le forum – ouvert également aux élèves du secondaire – pourra vous aider

-Le site prepa-hec.org, pour les étudiants en prépa économique

-Le Tumblr « Dieu a fait prépa » pour vous détendre, rire de votre expérience de préparationnaire et vous rendre compte que vous n’êtes pas seuls dans cette galère.