LA MÉTHODE DU SEL : SENS, ENFANCE ET LIEN
La ou la méthode du SEL permet d'assimiler une information, la méthode de mémorisation du SAC permet de l'ancrer durablement dans votre mémoire


Il nous est déjà tous arrivé d’identifier quelque chose de capitale que l’on souhaite absolument retenir pour plus tard. Mais dans de nombreux cas, on finit malgré tout par “perdre le lien” avec ce qui nous liait à cette information. Comment justement faire pour consolider ce lien ? Comment mémoriser ce qu’on souhaite vraiment retenir ? Comment aider quelqu’un à le faire ?  Pour y parvenir, découvrez mes astuces et conseils à partir de ma méthode dite du “SAC”…

Comment j’ai créé mes méthodes de mémorisation ?

Toutes mes méthodes de mémorisation (celle du “SAC” comme celle du “SEL”) ont été inspirées des techniques que j’ai pu moi-même expérimenter ou observer, notamment chez mes élèves.

Il est donc très important de se tourner vers les stratégies de mémorisation que vous utilisez déjà et qui fonctionnent très bien pour apprendre à apprendre. Essayez d’identifier ce qui vous permet d’être à l’aise pour retenir tel ou tel type d’information (les numéros de téléphones, les formules mathématiques, les mots étrangers, les dates historiques, etc.). Demandez-vous pourquoi vous parvenez à mieux vous souvenir de tel ou tel type de détails (sur les visages, les cartes routières, les annonces publicitaires, etc.). Ou encore, réfléchissez à la raison pour laquelle vous excellez dans la mémorisation de tel ou tel cours (Histoire, Géographie, Philosophie, etc.). Cela vous aidera à dupliquer vos réussites dans d’autres domaines et savoir comment mes méthodes peuvent compléter les vôtres.

Voir également : La méthode de révision du SEL : Sens, Enfance et Lien

La méthode du SAC

Pour pouvoir mémoriser durablement une information, il faut être en mesure de créer un “lien solide” entre 2 idées (minimum). Idéale pour apprendre du vocabulaire ou développer sa culture générale, la méthode du “SAC” se compose de 3 étapes :

“S” : comme “Sélectionner”

Il faut commencer par sélectionner la ou les informations majeures. Retirez tout ce qui est inutile ou superflus et focalisez-vous sur l’essentiel de l’information à mémoriser.

“A” : comme “Association”

Ensuite, il faut associer ces informations à quelque chose de connu (de logique ou de loufoque). Demandez-vous à quoi vous fait penser cette information et privilégiez les repères personnelles, notamment ceux liés à votre enfance (à l’image de l’étape n°2 de la méthode du “SEL” : “E” comme “Enfance”).

“C” : comme “Connexion”

Enfin, une fois que vous avez associé les informations entre eux, il faut créer une connexion. Cette dernière étape est directement liée à la technique du “SEL” car il s’agit ici d’utiliser un maximum notre imagination afin de créer une petite histoire autour des éléments définis dans les étapes précédentes.

Exemple d’utilisation de la méthode du SAC

Prenons un exemple concret avec une liste de vocabulaire de mots en anglais à mémoriser. Voyons le verbe “to mull”.

Premièrement, la sélection des informations : le verbe “to mull” signifie réfléchir ou ruminer en français.

Deuxièmement, l’association. : To mull me fait penser à “une mule”, un âne ou à “une meule” de foin. Et “réfléchir” m’évoque une ampoule ou les bulles d’une B.D.

Troisièmement, la connexion : je décide de mettre en scène ces éléments dans une petite histoire où le personnage principal est une mule. Alors qu’elle se promène tranquillement au milieu des meules de foin, une idée de génie lui vient soudainement à l’esprit. C’est alors qu’une ampoule apparaît dans une bulle de BD au-dessus de sa tête.

Conclusion : ce qu’il faut retenir de la méthode du SAC

En respectant les 3 étapes de la méthode du SAC, vous parviendrez à créer des liens de mémorisation plus efficaces qui vous aideront à retenir des informations plus rapidement et pour plus longtemps.

Le secret de cette méthode se résume ainsi : sélectionnez les informations, associez les à vos idées (rationnelles ou farfelues) et connectez-les ensemble dans une petite histoire tout droit sortie de votre imagination.

Enfin, que ce soit pour la méthode du SAC ou du “SEL”, gardez toujours à l’esprit qu’il faut vous exercer régulièrement pour continuer à améliorer sa mémoire. En effet, l’efficacité de ces 2 méthodes dépendent fortement de votre capacité à les expérimenter aussi souvent que vous le pouvez et si possible en vous amusant. Et voilà, votre “SAC” est prêt pour devenir un vrai champion de mémoire !