Pourquoi et comment apprendre le solfège pour devenir musicien ?

10 Oct 2017

Au cours de mes conférences et de mes stages, j’ai souvent l’occasion de rencontrer des musiciens. Lors de nos échanges, les mêmes questions reviennent souvent. Comment apprendre le solfège ? Est-ce que ma mémoire peut m’aider à progresser dans l’exercice de mon instrument ? Si oui, comment ? À votre avis ?

Pourquoi apprendre le solfège

Il y a plusieurs bonnes raisons de connaître un minimum le solfège.
Le solfège est un outil d’écriture de la musique. Avoir le même vocabulaire que les autres musiciens facilite la communication avec eux.

Le solfège est universel, ce qui signifie qu’il permet aux musiciens du monde entier de partager la musique, même s’ils ne parlent pas la même langue.
Ensuite, pour tout art comme pour la mémoire, connaître le fonctionnement technique des choses en améliore la compréhension et donc, la pratique. Le fait de connaître les notes, leur durée et toutes les informations subtiles que fournit une partition permet d’améliorer l’écoute, de structurer le morceau pour mieux l’appréhender, le comprendre et le jouer.
Et enfin, un aspect qui nous intéresse particulièrement, associer les sons à des notes permet de mieux les retenir. Le fait d’associer une image visuelle à ce qu’on entend facilite la mémorisation. C’est donc un booster de mémoire.

Le solfège est-il vraiment nécessaire pour apprendre la guitare

Le cas de la guitare est particulier, puisque c’est un des rares instruments qu’on peut apprendre sans passer par le solfège, avec l’aide des tablatures.

Certains guitaristes de talent ont pu se passer du solfège, parce qu’ils appartiennent à la caste très fermée des génies ayant une très bonne oreille. Et si, pour toutes les raisons mentionnées plus haut, l’apprentissage du solfège est une bonne chose, il y a également des raisons de s’en passer ou, du moins, de le reporter à plus tard.

Le solfège a plusieurs lacunes en ce qui concerne la guitare, comme sur quel emplacement jouer la note ou quelle technique utiliser. En plus, les débutants sont souvent rebutés par l’apprentissage laborieux du solfège. Et puis l’existence des tablatures permet d’apprendre la guitare sans connaître le solfège, alors pourquoi s’infliger cet exercice ardu ? Il est en effet possible de se passer du solfège ou, du moins, de remettre son apprentissage à plus tard.
Mais les spécialistes s’accordent pour reconnaître que la maîtrise du solfège permet de transcender son art.

La mémoire en renfort

Et oui, si le solfège booste la mémoire, l’inverse est également vrai.
En tout cas, la mémoire sera une alliée précieuse dans l’apprentissage d’un instrument et le perfectionnement de sa maîtrise. Lorsqu’on apprend à jouer de la musique, on fait intervenir sa mémoire épisodique (la mémoire des événements vécus, des dates, lieux, états émotionnels), sa mémoire sémantique (la mémoire des connaissances acquises et des concepts) et la mémoire procédurale (la mémoire de l’habileté motrice, des gestes habituels).

Grâce à la mémoire épisodique, les gammes répétées inlassablement au cours des répétitions restent ancrées et resurgissent à chaque répétition suivante. D’où l’importance de se mettre dans de bonnes conditions quand on travaille son instrument, pour que les émotions soient positives et facilitent le rappel des souvenirs.

La mémoire sémantique est celle qui rend un morceau familier.

Et enfin, la mémoire procédurale est celle qui permet de jouer sans y réfléchir, de faire courir ses doigts ou ses mains sur l’instrument de façon automatique.

La clé : apprendre le solfège en s’amusant

Pour apprendre le solfège, on privilégie donc la mémoire sémantique, afin de faciliter l’assimilation des différents termes, des définitions, des concepts et des divers aspects théoriques qui le composent.

N’oubliez pas ce que je vous enseigne dans mes méthodes pour booster votre mémoire : l’apprentissage est plus efficace et durable s’il est fait de manière ludique. Les notions abstraites peuvent rendre l’apprentissage du solfège barbant.
C’est même ce qui décourage bon nombre de débutants. Rendez le solfège marrant et vous ne l’oublierez jamais !

Oublier 7 fois pour retenir : vrai ou faux ?

Oublier 7 fois pour retenir : vrai ou faux ?

“Il faut oublier 7 fois pour retenir” : une  maxime bien connue quoiqu’un peu approximative. Je vous propose aujourd’hui d’en modifier légèrement la formulation pour une approche plus juste scientifiquement :  “Oublier 7 fois pour considérer que l’on sait...

Comment retenir les noms des postures de yoga en sanskrit ?

Comment retenir les noms des postures de yoga en sanskrit ?

Apprendre les noms des 84 postures fondamentales en yoga est déjà un petit défi en soi, mais quand il s’agit de les retenir en sanskrit, un peu de méthode s’impose ! Sarvangāsana (la chandelle), Halāsana (la charrue), Matsyāsana (le poisson), Pashchimotāsana (la...

Envie de chouchouter vos neurones ?

Vous avez bien raison !

Chaque mois notre équipe vous propose des  conseils et des astuces mémorisation !

illustration formation elearning sebastien martinez logo noir

CHAQUE MOIS DES ASTUCES "MÉMORISATION" DANS VOTRE BOITE MAIL !

Surveillez votre boite mail !