Comment retenir les noms des postures de yoga en sanskrit ?

4 Nov 2019

Apprendre les noms des 84 postures fondamentales en yoga est déjà un petit défi en soi, mais quand il s’agit de les retenir en sanskrit, un peu de méthode s’impose !

Sarvangāsana (la chandelle), Halāsana (la charrue), Matsyāsana (le poisson), Pashchimotāsana (la Pince), Bhujangāsana (le Cobra), Shalabhāsana (la Sauterelle), Dhanurāsana (l’arc), Shirsāsana (pose sur la tête)…. Pour nommer les postures (āsana) la langue sanskrite utilise des noms composés. La composition d’un nom s’effectue toujours par paire, le mot déterminant précédant le mot déterminé.

Retenir les asanas en sanskrit ? Un exercice ludique et simple !

Si vous avez l’ambition d’apprendre les noms des postures dans leur version originale, c’est certainement que vous pratiquez le yoga (ou que vous avez juste envie de faire travailler votre mémoire – et je vous en félicite !). Votre gentil professeur vous a donc certainement expliqué que les noms des postures finissent par “āsana” : normal, c’est le mot sanskrit pour dire “posture”.
Donc inutile de mémoriser la fin des noms, c’est toujours la même !

Pour mémoriser les noms des postures : optez plutôt pour des liens irrationnels

Le Sanskrit fait partie d’une famille de langues toute différente de celles que nous côtoyons généralement issues du latin ou des dialectes germaniques. Pour autant, nous utilisons de nombreux mots, sans le savoir, dont les origines étymologiques remontent au sanskrit. Je pense à “gourou”, “gingembre”, “nénuphar” ou encore “cachemire”. Mais dans sa grande majorité, le vocabulaire sanskrit, c’est un peu comme l’Islandais, ça ne ressemble à rien de connu pour les français.

Mais revenons à nos postures de yoga.
Dans la méthode Martinez, nous utilisons, entre autres, la technique du SAC que vous pouvez venir expérimenter lors de nos formations. Il s’agit d’associer des images mentales pour favoriser la mémorisation. Pour ce faire, nous créons des liens “logiques ou rationnels” ou des liens “loufoques”. Avec le sanskrit, difficile de créer des liens “logiques” car, comme nous venons de le voir, il n’est pas simple de se raccrocher à quelque chose de familier. Dans cette configuration, je recommande alors de créer les liens les plus fous / drôles / étonnants possible, à la manière d’un enfant de 8 ans, sans complexe, ni tabou.

Créer des associations loufoques pour mémoriser les noms sanskrits des postures de yoga

Exemple avec la posture du poisson en 2 étapes toutes simples !

1. Décomposez phonétiquement “Matsyāsana” (la posture du poisson). Je vous donne trois pistes possibles mais le mieux est que vous trouviez la vôtre avec votre propre référentiel.

  • Mat sya : un ami, Mathieu, en train de scier
  • Massila : (sound system) le groupe de musique, si vous le connaissez
  • Un mât (de bateau) et un siamois (le chat)

2. Une fois que vous avez trouvé une association pour pouvoir retenir la phonétique du mot, vous avez besoin de lier ce mot sur une “ancre”. Dans notre cas, cela peut être à la traduction française : “le poisson”.

  •  Math qui scie un poisson,
  • Massilia Sound System qui joue devant un aquarium plein de poissons,
  • En haut d’un mât, un siamois mange un poisson…

Autre exemple avec Halāsana (la charrue)

1. Je décompose “Halāsana” pour mettre en évidence des reliefs phonétiques
2. Je trouve une association

  • Je vais à la plage avec ma charrue,
  • J’imagine aussi un ami musulman en train de prier Allah sur une charrue

Pour conserver l’information vous avez besoin de l’utiliser

Mais une fois les associations réalisées, le jeu n’est pas terminé.
Si vous ne faite rien, l’information va être oubliée. Il va donc falloir la réactiver pour la conserver. 

Si vous pratiquez quotidiennement vos postures, cela va être très simple ! Il vous suffit d’imaginer votre scénette (Math qui scie un poisson) à chaque fois que vous faites la posture du poisson (Matsyāsana).

Si votre pratique n’est pas quotidienne, ou que vous n’avez pas le temps d’enchaîner toutes les positions mémorisées, vous pouvez vous créer des flash-cards, (sorte de quiz à soi-même) qui vont vous permettre de réviser vos associations puis les noms.

Comment ancrer les asana en sanskrit dans votre mémoire ?

Pour consolider la mémorisation, je vous recommande le protocole suivant :

  1. Revoir 1 heure après l’apprentissage
  2. Puis revoir 1 jour plus tard
  3. Puis revoir 1 semaine plus tard
  4. Puis revoir 1 mois plus tard
  5. Puis revoir 3 mois plus tard
  6. Puis chaque trimestre

Si vous estimez que les intervalles sont trop longs pour vous, vous pouvez les réduire ou augmenter le nombre de vos séances de yoga :D.

Et pour finir, trois conseils perso :

  1. Essayez plusieurs types de yoga (et plusieurs professeurs) pour trouver celui qui vous correspond.
  2. Personnellement, j’aime beaucoup le livre d’André Van Lysebeth « j’apprends le yoga ».
  3. Pour pratiquer le yoga, nul besoin de connaître le nom de tous les āsanas en sanskrit 😉
Oublier 7 fois pour retenir : vrai ou faux ?

Oublier 7 fois pour retenir : vrai ou faux ?

“Il faut oublier 7 fois pour retenir” : une  maxime bien connue quoiqu’un peu approximative. Je vous propose aujourd’hui d’en modifier légèrement la formulation pour une approche plus juste scientifiquement :  “Oublier 7 fois pour considérer que l’on sait...

Comment retenir le nom des gens que vous rencontrez ?

Comment retenir le nom des gens que vous rencontrez ?

Dans le monde du travail comme ailleurs, la mémoire des noms et des visages est un réel atout. Quoi de plus gênant que de se trouver face à un visage familier dont on ne se souvient plus du nom ? Tout le monde a un jour vécu cette scène affreuse en oubliant le...

Envie de chouchouter vos neurones ?

Vous avez bien raison !

Chaque mois notre équipe vous propose des  conseils et des astuces mémorisation !

illustration formation elearning sebastien martinez logo noir

CHAQUE MOIS DES ASTUCES "MÉMORISATION" DANS VOTRE BOITE MAIL !

Surveillez votre boite mail !