Comment bien réviser avant un contrôle ?
Vous êtes au collège et vous avez du mal à tout retenir ? Surtout pas de panique voici des bases simples pour booster votre mémoire


L’erreur à ne pas commettre lorsqu’on a un contrôle à réviser est de s’écoeurer. La pire des choses à faire, c’est de s’arrêter quand on en a marre et qu’on n’en peut plus. Il faut faire le contraire. Je recommande d’alterner 25 minutes de travail et 5 minutes de pause.

Pour ne pas oublier ses connaissances le jour du contrôle, la technique la plus efficace pour réviser à celle de la “feuille blanche”.

Elle consiste à écrire au brouillon ce que l’on a retenu d’une notion ou d’un chapitre du cours, puis à laisser courir mes idées avant de restructurer l’ensemble. Une fois cette étape bien terminée, je peux ouvrir mon cours et le relire en me focalisant sur ce qui est faux ou ce qui a été oublié. Cette technique permet de gagner du temps dans les révisions.

Ensuite, il faut trouver des “trucs” pour bien retenir les contenus de ses cours. Il ne faut pas hésiter à tenter des associations d’idées, à donner du sens et à créer du lien. Cela peut tout aussi bien être un lien logique qu’un lien loufoque. Par exemple : pour me souvenir de la capitale du Mali (qui me fait penser à Mohammed Ali, car “M. Ali”) je visualise le boxeur qui décoche une puissante droite à la face de son adversaire et Bam ! K.O !, j’obtiens donc Bamako !

Débuter facilement une nouvelle langue

Ma méthode pour apprendre une langue peut également être d’une efficacité redoutable pour faciliter la mémorisation de mots dans une langue étrangère. Par exemple, comment retenir le mot “baya” qui signifie “frère” en hindi ? Je commence par me demander à quoi ce mot me fait spontanément penser (“baya” m’évoque le verbe “bailler”). Je poursuis en m’imaginant avec précision une situation qui rassemble ces 2 éléments (mon petit “frère” en train de “bailler”). Et voilà le travail, cette image me reviendra automatiquement à l’esprit lorsque je lirai ou entendrai le mot “baya”.

Concernant les outils que je recommande pour apprendre une nouvelle langue facilement, le mind map à une nouvelle fois toute sa place ici pour réaliser cet objectif, comme le montre le livre de Remy Roulier, L’Anglais facile avec le mind mapping, mais je recommande également les flash cards.

Pour réaliser ces cartes mentales, je commence par découper une feuille en 8 parts égales. Sur chaque carte, je note une information au recto et sa corrélation au verso, par exemple : des mots de vocabulaire sur le recto et ses synonymes et/ou sa traduction sur le verso. Une fois toutes mes cartes bien complétées, l’exercice de mémorisation consiste à relire les rectos et de tenter de se souvenir des versos. Après au moins deux lectures, je conseille de recommencer l’opération le lendemain et de façon régulière. Cette technique pour développer sa mémoire peut également fonctionner pour apprendre les verbes irréguliers ou des règles d’accord par exemple.