En quoi consiste un championnat de mémoire ?

Conseils du coach | Non classé

3 septembre 2021

Astuces mémoire | Conseils | Techniques mémorisation

En quoi consiste un championnat de mémoire ?

Le 16 et 17 octobre 2021 aura lieu le championnat de France de mémoire (pour toutes les informations/questions, rendez-vous sur le site de l’Association des Sports de Mémoire : asmemoire.fr).

En attendant, vous vous demandez peut-être à quoi ressemble un championnat de mémoire ? Vous ignorez même que cela existait ! Quel intérêt me diriez-vous ?

Ça tombe bien nos 2 formateurs, Sébastien Martinez et Guillaume Petit-Jean ont tous les 2 été champions de France de mémoire et vice-champion du monde avec l’équipe de France (si si ça existe !). Si certains n’y voient aucun intérêt hormis le goût de la compétition, on peut vous dire que Sébastien a énormément appris des championnats.

Il a découvert et pratiqué des techniques de mémorisation, de concentration qu’il partage aujourd’hui en tant que formateur avec ses stagiaires.

D’ailleurs, si vous avez suivi nos formations « booster sa mémoire » ou « Terminale santé – la méthode de travail », vous avez pu expérimenter la méthode des lieux (les palais mentaux) ou le Major System, qui sont de redoutables outils pour mémoriser !

Participer à des compétitions ou tout simplement s’entraîner sur les épreuves est également bénéfique pour la vie quotidienne. On développe des systèmes de mémorisation efficaces pour retenir des visages ou des dates, tout en développant sa créativité et en s’amusant ! On créé ses propres stratégies pour devenir plus rapide et performant.

Dans cet article, on vous en dit un peu plus sur le déroulement d’un championnat, sur la routine d’entraînement de nos athlètes-formateurs, car oui les sports mentaux demandent une discipline et un entraînement rigoureux tout comme les sports physiques.

 

Déroulement d’un tournoi : les épreuves

Il existe plusieurs formats :

le décathlon = 10 épreuves sur 2 jours

les duels (Memory League) = 5 épreuves courtes sur ordinateur uniquement

le concours de Pi = on restitue un maximum de décimales de Pi (ça peut aller jusqu’à…5000 !)

Si vous souhaitez en savoir plus sur les épreuves, retrouvez le descriptif sur le site de l’ASM ⇒ les compétitions de mémoire

Voici les 10 épreuves du format national :

→ Les chiffres – retenir le plus de chiffres possible dans l’ordre

  • chiffres rapides : 5 mn de mémorisation et 15 mn de restitution
  • chiffres longs : 15 mn de mémorisation et 30 mn de restitution

→ Les chiffres parlés : un haut parleur énonce 1 chiffre par seconde et on doit en retenir le plus possible dans l’ordre

undecided épreuve qu’aime le moins Guillaume

Les chiffres binaires – retenir le plus de chiffres binaires possible (010101) dans l’ordre

  • 5 mn de mémorisation et 15 mn de restitution

undecided épreuve qu’aime le moins Sébastien

→ Les dates fictives – des événements fictifs sont associés à une année entre 1000 et 2099. Il faut retenir le plus de dates possible

  • 5mn de mémorisation et 15mn de restitution

→ Les cartes – retenir le plus de cartes (d’un jeu de 52 cartes) possible dans l’ordre

  • cartes rapides : 5 mn de mémorisation et 5 mn de restitution
  • le marathon de cartes : 10 mn de mémorisation et 30 mn de restitution

→ Les mots – retenir le plus de mots aléatoires possible dans l’ordre

  • 5 mn de mémorisation et 15 mn de restitution

laughing épreuve préférée de Guillaume avec les noms/visages

→ Les images – retenir le plus d’images aléatoires possible dans l’ordre

  • 5 mn de mémorisation et 15 mn de restitution

laughing épreuve préférée de Sébastien

→ Les noms & visages – retenir le plus de visages et de noms associés possible

    • 5 mn de mémorisation et 15 mn de restitution
    epreuves

    La routine d’entraînement des athlètes de la mémoire

    Pour préparer ce genre de compétitions, il existe 3 règles très importantes qui sont les mêmes que pour les athlètes de sports physiques :

    1. le temps consacré à l’entraînement
    2. la régularité, il faut pratiquer tous les jours pour rester performant
    3. une bonne hygiène de vie (alimentation et sommeil de qualité)

    Evidemment ceux qui s’entraînent le plus, ont un taux de réussite plus élevé. Un athlète de la mémoire professionnel peut s’entraîner 3h ou 4h par jour ! Pour un débutant, 10mn par jour suffisent pour avoir des résultats.

    Voici par exemple les routines d’entraînement de nos 2 formateurs-champions :

    Sébastien :

    • tous les jours, il s’entraîne au moins sur une épreuve (de 20mn à 1h)
    • le mois avant la compétition, 2 fois par semaine, il pratique une séance d’endurance de 4 à 5h où il enchaîne toutes les épreuves
    • le matin : 20mn à 1h de yoga
    • le soir : 15mn à 50mn de méditation
    • il a également une alimentation saine (à tendance végétarienne, pratique le jeûne intermittent)

    Guillaume :

    • tous les jours, il s’entraîne sur une ou deux épreuves officielles (de 30mn à 1h de pratique) en travaillant soit la vitesse, soit la précision. Pour maintenir sa motivation, il se challenge sur ses propres records personnels et partage ses résultats ou s’entraîne avec les autres membres de l’ASM
    • le matin : du yoga ou travail au poids de corps
    • dans la semaine : du karaté en club, activités de plein air avec ses enfants
    • il veille à avoir une alimentation saine et a même arrêté l’alcool (très néfaste pour la mémoire) 1 an avec une grosse compétition !

    Qui participe aux championnats ?

    Les tournois peuvent être ouverts à tous mais quand ils sont internationaux, la logistique est plus compliquée car il faut prévoir des arbitres internationaux.

    Les participants ont des profils variés. On retrouve des joueurs de 18 ans (voire des mineurs), des retraités, quelques femmes mais cela reste un sport assez masculin, et surtout des gens qui aiment les sports mentaux ! (jouers d’échec, de sudoku, de scrabble, etc.)

    Alors, serez-vous peut-être un jour le prochain champion du monde tout comme l’italien de 21 ans Andrea Muzzi ? Il le dit lui-même, il n’a aucun don ! Il s’entraîne !

    Sébastien Martinez

    Champion de France de mémoire, formateur en mémorisation, auteur et conférencier

    Depuis 2014, je participe aux championnats de France et du monde de mémorisation. Je suis devenu le 1er champion de France en 2015 et vice champion du monde avec l’équipe de France en 2018. Aujourd’hui, ma mission est de mettre au service du plus grand nombre toutes ces stratégies pour vous ouvrir un champ des possibles que vous n’oseriez même pas imaginer ! Vous pouvez donc retrouver sur ce site toutes mes formations aux techniques de mémorisation (à distance ou en présentiel), les livres que j’ai écrit et toutes nos références professionnelles.

    À ne pas rater

    Ces articles de blog pourraient vous intéresser

    Vous pensez avoir une mauvaise mémoire ? Débarassez-vous des fausses croyances ! Nous avons sélectionné pour vous des conseils et astuces pour ne plus jamais oublier (ou presque !)

    Est-ce bien d’apprendre par cœur ?

    Est-ce bien d’apprendre par cœur ?

    Demander à nos enfants d’apprendre par cœur, est-ce une bonne chose ? Devons-nous aussi à l’âge adulte continuer cette pratique ? C’est une question que l’on me pose régulièrement à laquelle il ne m’est jamais facile de répondre ! Dans cet article, je vous explique mon point de vue sur ce sujet.

    lire plus

    Envie de chouchouter vos neurones ?

    Vous avez bien raison !

    Chaque mois notre équipe vous propose des  conseils et des astuces mémorisation !

    logo png brut
    logo etudiant sebastien martinez
    logo png le monde

    Sébastien Martinez

    Mémoriser pour performer

    0