Défi : Apprendre les os du corps humain

Conseils du coach | Non classé

20 juillet 2020

Défi : Apprendre les os du corps humain

20 Juil 2020

J’ai reçu il y a quelques temps un message d’Alexandre que je me permets de vous partager :

« Je me suis lancé dans le défi d’apprendre les os du corps humain, est-il mieux de commencer directement avec une carte complète des os ou de commencer avec une vue d’ensemble avec les principaux os puis d’affiner au fur et à mesure ?

De la même manière vaut-il mieux répéter la même association tous les jours ou en recréer de nouvelles à chaque séances pour mieux fixer les idées ? Je vous remercie encore pour votre livre que je vais m’empresser de conseiller à ma copine étudiante en médecine, et vous souhaite bonne chance pour la prochaine compétition ! »

Je me suis dit que la réponse pourrait très bien vous intéresser aussi puisque vous êtes nombreux à suivre des études de santé. Et puis, plus largement, la méthode que je préconise pour apprendre les os du corps humain est applicable dans tous les domaines qui vous intéressent que ce soit la botanique, l’astronomie ou tout autre sujet.

Partir du général ou commencer par le vif du sujet ?

C’est une très bonne question qui est soulevée ici : vaut-il mieux partir du général pour ensuite affiner son apprentissage ou commencer directement par le vif du sujet ?

puzzle en cours de réalisation

Pour moi ce genre de défi est comparable à la réalisation d’un puzzle. Je m’explique. Petits, quand nous faisions nos premiers puzzles, on nous a toujours recommandé de commencer par les bords. Ainsi, une fois que le contour est fini, le cadre est plus stable et c’est souvent plus simple de le remplir avec les pièces restantes. Ensuite, plus on rajoute des pièces, plus l’ensemble est solide et plus c’est facile. Pour apprendre les os du corps humain, c’est un peu la même chose.

Plus les pièces du puzzle seront dispersées, plus ce sera difficile d’en comprendre la logique. En revanche, plus on en maîtrise les différentes parties, plus ce sera facile d’en ajouter de nouvelles jusqu’à ce que les pièces forment un tout cohérent qui rendra plus difficile l’oubli. Donc, commencer par le général me paraît être une meilleure stratégie, surtout si l’on veut seulement se lancer un défi à soi-même.

Gardez en vue votre objectif

Maintenant justement, j’aimerais distinguer deux cas de figures. Dans le premier, vous apprenez le nom des os seulement pour vous amuser ou pour le plaisir de savoir nommer les différentes parties de votre corps. Dans ce cas-là, on peut dire qu’il s’agit d’un petit puzzle, disons par exemple 24 pièces. Je vous invite alors à vous concentrer sur les os de bases. Il y en a 206 et la plupart sont en double car symétriques donc au total cela vous en fait une centaine à mémoriser. Vous pouvez vous fixer l’objectif d’en apprendre dix par jour. Cela correspond à environ 10-15 minutes d’entraînement quotidien pendant une dizaine de jours ce qui est à la portée de n’importe lequel d’entre vous. Vous voyez, finalement, connaître les os principaux de notre corps ce n’est pas si compliqué, si ?

Le deuxième cas concerne tous ceux qui préparent un concours type PACES/Pass. Si vous êtes concerné, vous savez sans doute que vous aurez, outre les noms des os, beaucoup d’informations à retenir comme des détails sur ces os ou les noms des organes, des muscles, des nerfs… Ici, le puzzle s’agrandit et je pense qu’on peut plutôt le comparer à un 5000 pièces. Dans ce cas-là, je vous conseille de commencer par apprendre ce qui vous intéresse le plus. En effet, au bout du compte vous devrez tout connaître, donc à mon avis, il vaut mieux ne pas se décourager tout de suite et faire en sorte que la mémorisation reste un plaisir. Ainsi, vous resterez motivé et une fois que vous aurez retenu les parties que vous préférez, ce sera plus facile d’apprendre les autres.

Réutiliser ou créer ?

Il nous reste encore un point à traiter. Alexandre me demandait aussi si je recommandait de réutiliser la même association tous les jours ou plutôt d’en recréer de nouvelles à chaque séance pour mieux fixer les idées.

En fait, durant chaque entraînement, vous aurez besoin de deux phases : une phase d’ancrage et une phase d’apprentissage. Le temps d’ancrage doit être consacré à la révision des associations que vous avez créées auparavant pour les idées que vous avez déjà apprises. Inutile de créer des associations différentes tous les jours pour des informations que vous avez mémorisées durant les entraînements précédents. Cela risque seulement de vous embrouiller. Ensuite, vous devez consacrer quelques minutes à l’apprentissage de nouvelles notions. C’est durant ce second temps que vous créez de nouvelles associations.

Si, durant un entraînement, vous n’avez pas le temps de bien faire ces deux phases, je vous conseille de vous consacrer en priorité à l’ancrage pour ne pas perdre tout le travail que vous aurez fait en amont et pour solidifier les bases déjà acquises.

Normalement, si vous suivez bien mes conseils, apprendre les os du corps humain devrait devenir un véritable jeu d’enfant ! N’oubliez pas le plus important, c’est de bien faire les choses et pas forcément de vouloir en faire trop et trop rapidement.

Est-ce bien d’apprendre par cœur ?

Est-ce bien d’apprendre par cœur ?

Demander à nos enfants d’apprendre par cœur, est-ce une bonne chose ? Devons-nous aussi à l’âge adulte continuer cette pratique ? C’est une question que l’on me pose régulièrement à laquelle il ne m’est jamais facile de répondre ! Dans cet article, je vous explique mon point de vue sur ce sujet.

Mémoriser les formes et noms de plantes

Mémoriser les formes et noms de plantes

Comment développer votre culture générale ? Grâce à la méthode SAC nuage, je vous livre dans cet article une astuce pour apprendre à mémoriser le nom de plantes ou de fleurs.

Envie de chouchouter vos neurones ?

Vous avez bien raison !

Chaque mois notre équipe vous propose des  conseils et des astuces mémorisation !

Sébastien Martinez

Champion de France de mémoire, formateur en mémorisation, auteur et conférencier

Depuis 2014, je participe aux championnats de France et du monde de mémorisation. Je suis devenu le 1er champion de France en 2015 et vice champion du monde avec l’équipe de France en 2018. Aujourd’hui, ma mission est de mettre au service du plus grand nombre toutes ces stratégies pour vous ouvrir un champ des possibles que vous n’oseriez même pas imaginer ! Vous pouvez donc retrouver sur ce site toutes mes formations aux techniques de mémorisation (à distance ou en présentiel), les livres que j’ai écrit et toutes nos références professionnelles.

À ne pas rater

Ces articles de blog pourraient vous intéresser

Vous pensez avoir une mauvaise mémoire ? Débarassez-vous des fausses croyances ! Nous avons sélectionné pour vous des conseils et astuces pour ne plus jamais oublier (ou presque !)

Est-ce bien d’apprendre par cœur ?

Est-ce bien d’apprendre par cœur ?

Demander à nos enfants d’apprendre par cœur, est-ce une bonne chose ? Devons-nous aussi à l’âge adulte continuer cette pratique ? C’est une question que l’on me pose régulièrement à laquelle il ne m’est jamais facile de répondre ! Dans cet article, je vous explique mon point de vue sur ce sujet.

lire plus

Envie de chouchouter vos neurones ?

Vous avez bien raison !

Chaque mois notre équipe vous propose des  conseils et des astuces mémorisation !

logo png brut
logo etudiant sebastien martinez
logo png le monde

Sébastien Martinez

Mémoriser pour performer

0