Peut-on utiliser un même palais mental plusieurs fois ?

Conseils

9 janvier 2024

Astuces mémoire | Conseils | Techniques mémorisation

Peut-on utiliser un même palais mental plusieurs fois ? C’est une question que l’on me pose souvent.

Au début par principe, je répondais NON. Mais comme beaucoup de personnes j’avais des principes, puis j’ai eu des enfants 😅 ce qui m’amène à nuancer ma réponse.

 

La méthode du palais mental

Il s’agit d’une méthode (également appelée la méthode des lieux) pour mémoriser facilement des listes (scolaires ou des discours sans notes par exemple). Sûrement la plus vieille méthode de mémorisation ! Et si vous ne l’avez jamais pratiquée, je vous invite à regarder cette vidéo où je vous fais mémoriser une liste avec cette méthode.

 

Pour illustrer ma réponse je vous propose ces 4 cas de figure :

1 / François, un papa qui a suivi ma formation “booster sa mémoire” en famille, est professionnellement amené à faire de nombreuses prises de parole. Il se trouve que chaque semaine il a de nouveaux discours à apprendre. Pour les mémoriser, il a construit un palais mental dans sa maison. Le fait d’ajouter de nouveaux discours dans son palais ne lui a jamais posé de problème.

2 / En compétition, nous avons deux fois l’épreuve du sprint des cartes. On doit mémoriser 1 paquet de 52 cartes le plus vite possible. Il se trouve que de nombreux athlètes réutilisent le même palais mental pour retenir les cartes. En général ça fonctionne très bien. Sauf qu’avec la vitesse, on peut être dérangé par des images « fantômes » de la précédente mémorisation.

3 / Louis, en 1ère année de médecine a construit 90 palais pour mémoriser tous ses cours ! Il se trouve qu’avec la pratique, il a réussi à réutiliser certains palais pour stocker plusieurs cours avec plusieurs astuces.

4 / Thomas, en sortant de formation à réutiliser le palais avec lequel nous avions mémorisé les présidents français pour mémoriser une nouvelle liste. Il m’a confié s’être embrouillé et n’a que difficilement retrouvé sa seconde liste.

Pour pouvoir analyser ces exemples, je vous propose deux critères à prendre en compte :

1 / La durée de stockage (connaissance éphémère ou durable)

2 / L’entraînement, le niveau de l’individu

 

Définitions

 

🟠 Une information éphémère

Une information éphémère a une date de péremption. Cette date une fois passée, vous n’avez plus besoin de vous souvenir de l’information.

Voici deux exemples d’informations éphémères :

1. Un discours professionnel ou le grand oral du BAC
2. Un paquet de 52 cartes dans une compétition de mémorisation.

Dans les 2 cas, une fois la restitution faite, il est inutile de s’en souvenir.

🟠 Une information durable

Dans l’absolu, on parle d’une information que vous souhaitez garder toute votre vie. Mais dans les faits, c’est difficile de le savoir à l’avance. Disons qu’une information durable a besoin d’être retenue au moins 3 mois.

🟠 Un débutant / expert

Concernant la méthode du palais mental, on peut différencier 2 types d’entraînement :
• L’entraînement à stocker une liste dans un palais
• L’entraînement à créer de nouveaux palais

Disons que pour développer une certaine aisance, il faut répéter chaque exercice au moins 10 fois en répartissant son entraînement sur au moins 10-15 jours. Les plus motivés y arriveront en 10 jours, mais en général ça prend au moins 1 mois !

 

Analyse des différents cadrans

 

🟡 Débutant / Durable (cadran 1)

Pour ce premier cas, je serai catégorique : ne réutilisez pas vos palais pour mémoriser une autre liste, ça sera contre-productif.

C’est exactement ce que l’histoire de Thomas met en lumière. Ne cherchez pas à brûler les étapes, vous avez sûrement des dizaines de palais en mémoire insoupçonnés ! Je vous conseille de prendre le temps de créer de nouveaux palais.

Si vous n’avez pas d’idées de palais, prenez une feuille et notez les 20 endroits où vous allez régulièrement :
• Les maisons (la vôtre, grands-parents, amis, famille, etc.)
• Les magasins (boulangerie, librairie…)
• Lieux professionnels (collège, lycée, travail, usine…)
• Lieux de divertissements (salle de sport, concert, ludothèque, médiathèque, bars/restaurants…)

Dans cette liste, vous aurez facilement une dizaine de palais utilisables avec au moins 20 à 50 arrêts.

🟡 Débutant / Ephémère (cadran 2)

Ce cas est illustré par François. Dès qu’il a suivi la formation, il a commencé à apprendre ses discours en utilisant son palais. Il s’est rendu compte avec plaisir que la seconde semaine où il réutilisait le même palais avec de nouvelles informations, aucune confusion n’arrivait.

Ce risque de confusion peut arriver quand on débute avec la méthode du palais. Voici les deux leviers pour supprimer ces images « fantômes » qui peuvent nous perturber :
1. Laisser l’oubli s’installer pendant 2 à 3 jours. Ne pas réviser les images que vous aviez stockées.
Dans le cas de François, il a pris l’habitude de créer ses nouveaux discours (à l’écrit le vendredi) mais il ne mémorisait ses arguments que le dimanche après-midi. Ce qui laisse 2 jours, le samedi et dimanche, de repos pour son palais.

2. Mémoriser à l’avance, pour pouvoir faire quelques répétitions et laisser le sommeil faire son travail de consolidation.

Ce qui est aussi le cas de François car ses premiers discours ou interviews télé arrivent le lundi au plus tôt. Mais après plusieurs semaines d’entraînement, il est passé dans le cadran 3.

🟡 Expert / Ephémère (cadran 3)

Avec l’expérience, il devient très facile de mémoriser une nouvelle liste dans notre palais éphémère.

Cependant des images fantômes peuvent apparaître comme dans le cas de l’athlète de la mémoire qui mémorise plusieurs paquets de cartes, le même jour dans le même palais. Pourquoi l’entraînement ne suffit-il pas toujours ?

Ici nous sommes dans un cas où l’on ne joue pas sur les deux leviers décrits ci-dessus (pas de temps pour oublier, ni de temps de sommeil pour consolider).

Pour supprimer tout risque de confusion, les athlètes expérimentés font en général le choix de construire un second palais éphémère. Ainsi ils n’utiliseront qu’une seule fois chaque palais lors des 2 jours de compétition.

🟡 Expert / Durable (cadran 4)

Ce cas est illustré par Louis, qui a utilisé 90 palais pour mémoriser ses cours de 1ère année de médecine.

Après plusieurs semaines à créer 2 palais et à mémoriser 2 cours/jour de la semaine, en 1 mois il est arrivé à une quarantaine de palais, performance déjà impressionnante !

Comment a-t-il pu faire avec uniquement 90 palais alors qu’au 1er semestre il y a 3,5 mois, soit 140 palais necessaires en théorie ? Voici les 3 astuces qui lui ont permis d’utiliser « seulement » 90 palais pour les 2 semestres.

1 / Déjà tous les cours n’étaient pas appris avec des palais. La méthode est particulièrement adaptée pour les matières à apprendre par cœur (les catalogues). Pour les cours à compréhension, il a utilisé une autre stratégie.

2 / Il a réutilisé les palais du 1er semestre au 2nd semestre.

3 / Après avoir créé une bonne quarantaine de palais (entraînement palais) puis après avoir révisé plusieurs fois (maîtrise de la connaissance), il a commencé à réutiliser les mêmes lieux en changeant un paramètre : il fait nuit ou froid ou il change l’ordre si c’est une rue qu’il descend, maintenant il va la remonter…

Avec ces astuces, en plus de l’entraînement, il a réussi à ne pas mélanger ses cours !

👉🏻 Voir le tuto de Louis : “la chambre romaine”

Conclusion

J’espère vous avoir montré que c’est souvent une question de nuance ! Bien évidemment, je base ma réflexion sur mon expérience personnelle et sur les résultats des stagiaires que j’accompagne.

En résumé, pour répondre à la question : peut-on utiliser un même palais pour mémoriser plusieurs connaissances ?

Si l’on est débutant :

  • à eviter pour les informations permanentes, construisez de nouveaux palais mentaux
  • Pour les connaissances éphémères, c’est possible en jouant sur les 2 paramètres :
    1. Laisser s’oublier l’information pendant 2-3 jours
    2. Mémoriser quelques jours avant la présentation (si c’est un discours à faire par exemple)

Pour les personnes expérimentées, c’est possible avec un bon entraînement !

Envie de chouchouter vos neurones ?

Vous avez bien raison !

Chaque mois notre équipe vous propose des  conseils et des astuces mémorisation !