Mémoriser une planche d’anatomie

Tuto mémo

1 juillet 2021

Astuces mémoire | Conseils | Techniques mémorisation

Comment mémoriser une planche d’anatomie ?

Vous vous destinez à des études de santé ? L’anatomie du corps humain vous fascine ?

Mémoriser les 206 os du squelette humain peut être une tâche bien difficile !

Je vous propose dans cet article de mémoriser les 8 os de la main.

Ci-dessous vous avez la carte des os de la main gauche (pouce à gauche). On vous avait parlé dans un autre article, de la méthode du SAC nuage. Nous allons l’utiliser à nouveau !

Ici on ne cherche pas à retenir la forme des os, nous avons déjà des indices sur la forme grâce aux noms comme par exemple “le grand os” qui est le plus grand de ces 8 os, le pisiforme “qui ressemble à un pois”, etc.

Notre objectif est de mémoriser des éléments rapprochés dans un ordre précis.

La méthode du Sac Nuage et de l’itinéraire

Dans un premier temps, nous allons trouver des associations.

Prenons cela comme un jeu ! Il faut associer chaque os de la main à une image qui vous parle. A quoi le nom de l’os vous fait-il penser ? Cela peut-être une personne célèbre ou un ami, une sonorité proche, un objet, etc.

Nous allons relier toutes ces associations entre elles en formant une petite histoire permettant de retenir beaucoup plus facilement l’emplacement des os. Nous allons donc emprunter un itinéraire précis, celui qui va de l’os n°1 au n°8.

Vous verrez ça prend 2mn ! Voici ce que j’imagine :

Je vois un trapèze comme au cirque (os n°1 : trapèze), sur lequel un spermatozoïde (os n°2 : trapézoïde) se balance et saute pour atterrir sur un grand os (os n°3 : grand os). Ce grand os a un nez crochu (os n°4 : os crochu), comme celui des sorcières. Il est tellement long qu’on y glisse dessus pour tomber dans une piscine (Os n°5 : pisiforme). Au bout de la piscine, il y a une pyramide (os n°6 : pyramidal) du haut de laquelle on peut voir une demi-lune (os n°7 : semi-lunaire). Sur cette lune, je vois des gens en scaphandres (os n°8 : scaphoïde).

L’important, c’est de bien se rappeler du point de départ de l’itinéraire. Le nôtre est l’os qui se trouve en bas du pouce.

Vous me direz oui mais cet exemple est plutôt facile, qu’en est-il sur des planches d’anatomie plus complexes ?

Comme dirait notre formateur Guillaume “il faut apprendre à marcher avant de courir !”, il faut toujours commencer par s’entraîner sur des exemples simples pour maîtriser de manière fluide la technique des associations puis se lancer d’autres défis par la suite.

On peut également très bien débuter notre histoire/itinéraire à partir du n°8 pour aller jusqu’au n°1.

A vous de me raconter votre histoire !

Envie de chouchouter vos neurones ?

Vous avez bien raison !

Chaque mois notre équipe vous propose des  conseils et des astuces mémorisation !