bien apprendre une leçon dès la primaire et le collège
Découvrez les bases de maméthode pour apprendre pour les plus jeunes. Dès la primaire votre enfant peut gagner en efficacité


Comment bien apprendre une leçon ?

Il existe plusieurs techniques à la fois efficaces et plaisantes qui peuvent aider votre enfant à bien apprendre une leçon. Il suffit pour cela d’appliquer la bonne méthode et d’utiliser les bons outils. L’apprentissage se déroulera ensuite de plus en plus rapidement, vous apprendrez de plus en plus facilement et toute la famille y prendra goût.

Je constate que beaucoup de jeunes se limitent à relire inlassablement leurs leçons sans méthode ou à réécrire un texte à la main en l’ayant sous les yeux. Je ne suis pas pour. Ce n’est pas le plus efficace. Je conseille plutôt de faire des fiches personnalisées. C’est-à-dire des fiches qui ne se contentent pas seulement de reprendre ce qui se trouve dans le cahier de l’élève, mais qui retranscrivent ces informations dans les propres termes de votre enfant. Le secret pour que ça fonction : privilégiez son imagination, notamment en y intégrant ses dessins, collages, cartes mentales et même mind maps (qui fonctionnent très bien à partir de 8 ans), tout est possible !

Une fois encore, la méthode pour apprendre ne peut pas faire le travail toute seule. L’environnement dans lequel évolue le jeune élève est déterminant.

Pour apprendre une leçon à la maison, il est important d’inculquer à votre enfant le souci de l’organisation et du rangement de son lieu de travail. Car préparer son bureau, c’est aussi en quelque sorte préparer son cerveau à travailler. Un espace dédié doit être mis à sa disposition pour qu’il puisse y réaliser ses révisions et ses exercices après l’école. En créant cette sorte de “bulle sacrée”, vous permettez à votre enfant d’avoir un lieu où il prendra l’habitude de travailler et donc d’être efficace .(passer moins de temps pour apprendre une leçon).

Comment réussir ses contrôles à l’école

L’erreur à ne pas commettre lorsqu’on a un contrôle à réviser est de s’écoeurer. La pire des choses à faire, c’est de s’arrêter quand on en a marre et qu’on n’en peut plus. Il faut faire le contraire. Je recommande d’alterner 25 minutes de travail et 5 minutes de pause.

Pour ne pas oublier ses connaissances le jour du contrôle, la technique la plus efficace pour réviser à celle de la “feuille blanche”.

Elle consiste à écrire au brouillon ce que l’on a retenu d’une notion ou d’un chapitre du cours, puis à laisser courir mes idées avant de restructurer l’ensemble. Une fois cette étape bien terminée, je peux ouvrir mon cours et le relire en me focalisant sur ce qui est faux ou ce qui a été oublié. Cette technique permet de gagner du temps dans les révisions.

Ensuite, il faut trouver des “trucs” pour bien retenir les contenus de ses cours. Il ne faut pas hésiter à tenter des associations d’idées, à donner du sens et à créer du lien. Cela peut tout aussi bien être un lien logique qu’un lien loufoque. Par exemple : pour me souvenir de la capitale du Mali (qui me fait penser à Mohammed Ali, car “M. Ali”) je visualise le boxeur qui décoche une puissante droite à la face de son adversaire et Bam ! K.O !, j’obtiens donc Bamako !