Comment apprendre efficacement ? La méthode et les livres pour vous aider.

 

 

 

Vous pensez que seuls les génies sont capables de performances intellectuelles grandioses ? Détrompez-vous, chaque individu peut apprendre, mémoriser ou décider de ne pas oublier quelque chose…facilement. Il suffit pour cela d’appliquer la bonne méthode et d’utiliser les bons outils. Vous irez ensuite progressivement plus vite, vous vous souviendrez des informations plus facilement, plus longtemps et vous y prendrez même goût.

Différents outils ont été mis au point pour apprendre et mémoriser de manière plus facile et plus plaisante.

Le mind mapping

Construit autour d’un sujet central, les ramifications d’une mind map (ou carte mentale) permettent d’organiser des informations (mots-clés, phrases, image, histoire, etc.) pour les comprendre et les mémoriser plus facilement. Cette représentation graphique non-linéaire facilite les associations d’idées car elle reproduit le fonctionnement naturel du cerveau humain.

Le lapbook

Coloré, décoré et personnalisé, un lapbook est un livret qui présente une notion à étudier grâce à plusieurs éléments mobiles (languettes, rabats, volets, posts it, collages, etc.) et graphiques (dessins, tableaux, écrits, images, etc.). Ludique et agréable à parcourir, cet outil facilite l’organisation des informations ainsi que leur mémorisation.

Le sketchnoting

Un sketchnoting s’organise autour de 3 éléments principaux :

  • Le texte : les notions doivent être synthétisées en utilisant ses propres termes. Les mots-clés sont ensuite écrits d’une manière différente afin de les faire ressortir du reste du texte et créer une hiérarchie.
  • Les images : il s’agit de traduire des mots en images facilement reconnaissables.
  • La structure : l’enchaînement des idées est illustré grâce à une codification visuelle (flèches, puces, typographies, etc.) permettant de fluidifier le sens de la lecture.

Les flash cards

Les flash cards sont particulièrement adaptées pour faciliter la mémorisation de mots de vocabulaire, verbes irréguliers, dates, définitions, formules de mathématiques, etc.

Il exite des flash cards « pré-fabriquées » mais le plus simple est de réaliser les vôtres. Pour réaliser ces flash cards, commencez par découper une feuille en 8 parts égales.

Sur chaque carte, notez une information au recto et sa corrélation au verso, par exemple : un théorème de mathématiques sur le recto et sa formule sur le verso. Une fois vos cartes toutes complétées, l’exercice de mémorisation consiste à relire les rectos et tentez de se souvenir des versos. Après au moins deux lectures, recommencez l’opération le lendemain et de façon régulière.

1. LA MÉthode des 5 questions

Pour travailler sa mémoire, il est fondamental de s’assurer au préalable que vous ayez bien compris ce que vous souhaitez retenir. Pour cela, posez-vous ces 5 questions clés (exemple pris ici avec le théorème de Pythagore) :

  1. C’est quoi ? : la définition du théorème.
  2. À quoi ça sert ? : cela permet de répondre à un problème.
  3. Comment ? : règles d’utilisation.
  4. Avec quoi ? : lien avec les autres parties du programme.
  5. Pourquoi ? : d’où vient le théorème de Pythagore ? Qu’est-ce qui fait qu’à un moment donné on l’a inventé ?

2. La méthode des lieux et des objets

Pour les personnes qui souhaitent mémoriser facilement un texte (les acteurs notamment), une méthode consiste à se représenter les protagonistes et les objets du récit dans l’espace réel, autour de soi. Par exemple, si votre texte fait référence à la tour Eiffel ou à des parents, le fait de les localiser par rapport à votre situation géographique vous permettra de mieux retenir ces informations.

Cette faculté de notre cerveau à mémoriser plus facilement les informations liées à des données spatio-temporelles peut également s’activer lorsque l’on met en place un planning de révision qui fixe des endroits différents (par exemple : un lieu par chapitre). Selon Sébastien Martinez : “Pour se remémorer le prénom d’une personne, on se demande d’instinct où on l’a déjà rencontrée. Lors de l’examen, le principe est le même. L’étudiant se dira : Ça, je l’ai appris à tel endroit. Et l’information lui reviendra”.

3. Diviser un contenu en idées

Cette méthode répond à des objectifs similaires à la précédente et peut également la compléter. Très utile pour apprendre des écrits par cœur, cette technique de mémorisation consiste à diviser un texte en petits paragraphes qui correspondent à une idée clé. Choisissez pour chacune de ces idées une image qui vous est très évocatrice. Plus facile à retenir que des écrits, ces mots/images-clés serviront de points d’appuis pour vous aider à retenir votre texte.

4. La méthode Montessori

Du nom de sa créatrice Maria Montessori, cette méthode particulièrement adaptée aux moins de 6 ans repose sur le respect de la démarche naturelle de l’enfant. Pour cela, elle s’appuie sur 2 grandes idées :

  • L’enfant passe par des périodes sensibles au cours desquelles il est particulièrement réceptif à certains apprentissages ; il peut alors apprendre très rapidement.
  • Chaque enfant progresse à son rythme : tous les enfants ne sont pas prêts pour les mêmes apprentissages au même âge.

La méthode Montessori s’appuie sur des activités et un matériel pédagogique répondant à des objectifs éducatifs précis (puzzle, chansons, dessins, etc.)

5. Le storytelling

De plus en plus présent dans les domaines de la formation et des sciences neurocognitives, le storytelling est désormais reconnu comme une méthode d’apprentissage à part entière. Ainsi, plusieurs enseignants et orthophonistes se servent de contes, bandes dessinées, téléfilms, ou romans… pour entrer en résonance avec le comportement, l’apprentissage et la mémoire des élèves.

6. La psychologie positive

La psychologie positive a vocation à aider les personnes en bonne santé à cultiver leurs points forts. Cette méthode propose de maintenir un niveau de bien-être suffisamment élevé notamment pour faciliter l’apprentissage. Elle s’appuie pour cela sur 4 grands principes :

  • Tout changement est possible : à tout âge, il est possible de passer d’une personne pessimiste à optimiste, de grincheux à joyeux…
  • Un changement nécessite un apprentissage : changer ses mauvaises habitudes nécessite un entraînement régulier.
  • L’entraînement de l’esprit transforme les connexions neuronales : il faut régulièrement pratiquer des exercices de psychologie positive pour voir nos habitudes mentales évoluer sur le long terme.
  • L’objectif est d’arriver à un équilibre émotionnel : être positivement conscient des moments agréables de la vie pour qu’ils puissent constituer des ressources disponibles dans les périodes difficiles.
  • Le bonheur est lié à notre capacité d’attention : bonheur = bien être + conscience.

Voici deux livres que je trouve très intéressants pour vous aider à apprendre efficacement. Vous pouvez aussi consulter mon livre avec ma méthode pour apprendre : « Briller en société sans sortir son smartphone »

Génie toi-même

Einstein, Darwin, Léonard de Vinci… les génies pensent-ils différemment de nous ? Et si oui, comment s’y prendre pour adopter leurs techniques et astuces ? Éléments de réponse avec le livre Génie toi-même de Philippe Brasseur. Cet ouvrage à la fois ludique et pratique propose, sous la forme d’un livre interactif, de s’inspirer des méthodes de travail de grands génies de l’histoire.

Se motiver à apprendre

Les recherches sur la motivation en situation d’apprentissage et de formation ont connu des développements importants ces dernières années mais restent peu connus des acteurs de terrain. Cet ouvrage apporte des éléments de réponse aux très nombreuses questions que se posent enseignants mais aussi élèves et parents en présentant les résultats des recherches actuelles et les pistes d’action tirées de ces travaux. Il s’agit de donner un sens aux apprentissages, soutenir la confiance en soi et l’engagement des apprenants et des enseignants.

La motivation est la pierre angulaire de l’apprentissage, elle est la clé pour nous permettre d’acquérir des connaissances rapidement, s’épanouir et réussir. Mais certaines conditions sont nécessaires à sa pleine expression :

  • Bien comprendre : comprendre le sens de ce que l’on apprend.
  • Trouver sa place : évoluer dans un environnement de confiance et avoir un but.
  • Croire en ses capacités : croire en soi (raisonner en étapes peut aider).

Exemple, comment apprendre une date facilement ?

Véritables symboles de la discipline historique, les dates représentent souvent un point de crispation pour les apprentis historiens. Heureusement, il existe des méthodes efficaces pour faciliter leur apprentissage. Comme dans la plupart des cas lorsqu’il s’agit de mémorisation, il est primordial de faire appel à des références familières et faire fonctionner votre imagination à plein régime.

Une première astuce pour retenir les dates consiste à adopter une codification qui vise à remplacer les nombres par des initiales de personnages.

Par exemple 1 = A, B = 2, C = 3, etc.

Illustration avec la déclaration de l’indépendance des États-Unis, en 1776.

On peut imaginer le vaisseau spatial du film Independence Day arrivant avec Alexandre le Grand (“AG” = 17) aux commandes quand soudain, Geneviève de Fontenay (“GF” = 76) s’interpose avec l’Air Force One complètement relooké. Avec l’imagination tout est permis, le plus important est de retenir la date, aussi loufoque que soit la scène.

Une autre astuce consiste à choisir une association pour chaque chiffre de 0 à 9.

Reprenons notre exemple de 1776. On garde le vaisseau spatial qui approche l’air menaçant, mais cette fois-ci c’est Harry Potter qui se met en travers de son chemin (7 est le chiffre magique par excellence, d’ailleurs la saga compte 7 tomes).

Il lance un sort et réussit à stopper le vaisseau en le transformant en… saucisse géante ! (saucisse, six, 6… la sonorité est assez proche). Et voilà comment obtenir 76.

Si certaines méthodes pour apprendre à apprendre facilement ont prouvé leur efficacité, d’autres en revanche ne sont pas conseillées. Voici la liste des techniques à éviter :

  • Réécrire un texte à la main en l’ayant sous les yeux, et ce même si vous vous efforcez de le citer en même temps à haute voix.
  • Relire 10 fois un texte sans méthode.
  • Essayer de faire une photographie mentale d’un contenu (sauf si vous avez la mémoire eidétique).
  • S’enregistrer et écouter.

Apprendre facilement avec la méthode Martinez

Le champion de mémoire en est convaincu, le cerveau « s’entraîne », plus il devient facile de mémoriser. Pour cela, Sébastien Martinez a mis au point différentes méthodes de mémorisation à appliquer selon les besoins et le profil de chacun.

Néanmoins, la base reste la même : créer des liens toujours en utilisant votre imagination et en se référant à des choses personnelles, voir intimes. Autrement dit, il faut réussir à connecter quelque chose d’inconnu à quelque chose de connu, associer les informations à des images, à des choses concrètes qui ont un sens pour vous.

Que ce soit pour créer des scenarios improbables dans le but de retenir une liste de dates clés (comme expliqué plus haut), ou pour apprendre une langue étrangère, des notions de droit ou de médecine, le secret, vous l’aurez compris, est l’imagination, l’imagination “personnelle”.

La méthode Martinez s’appuie à juste titre sur cette constante de l’art d’apprendre facilement. “Beaucoup de jeunes font des fiches qui sont grosso modo un condensé du cours. Ce n’est pas le plus efficace. Je conseille plutôt de lire le sommaire, de tout bien comprendre et de faire des fiches personnalisées”. Une fiche personnalisée est une fiche qui ne reprend pas les mots du professeur, mais qui les retranscrivent en vos propres termes tout en privilégiant votre imagination : dessin, carte mentale, mind map, tout est possible.

Une autre application de cette méthode consiste à faciliter la mémorisation de mots étrangers. Par exemple, comment retenir le mot “baya” qui signifie “frère” en hindi ? Commencez par vous demander à quoi ce mot vous fait spontanément penser (“baya” peut évoquer le verbe “bailler”). Poursuivez en imaginant avec précision une situation qui rassemble ces 2 éléments (votre petit “frère” en train de “bailler”). Cette image vous reviendra automatiquement à l’esprit lorsque vous lirez ou entendrez le mot “baya”.

La Méthode Martinez allie techniques de mémorisation et stratégies d'efficacité.

Chaque trimestre notre équipe vous présente un outil redoutable !

La formule illimitée

Un programme d’accompagnement sur une année scolaire complète pour réussir son année et ses concours.
A découvrir absolument !

Le stage « Réussir sa PACES »

5 jours de stage dédiés aux étudiants préparant la première année commune aux études de santé (PACES).

Booster sa mémoire Niveau 2

Une formation de perfectionnement dans la continuité de la formation «Booster sa mémoire – Niveau 1». 

Oublier 7 fois pour retenir : vrai ou faux ?

Oublier 7 fois pour retenir : vrai ou faux ?

“Il faut oublier 7 fois pour retenir” : une  maxime bien connue quoiqu’un peu approximative. Je vous propose aujourd’hui d’en modifier légèrement la formulation pour une approche plus juste scientifiquement :  “Oublier 7 fois pour considérer que l’on sait...

Comment retenir les noms des postures de yoga en sanskrit ?

Comment retenir les noms des postures de yoga en sanskrit ?

Apprendre les noms des 84 postures fondamentales en yoga est déjà un petit défi en soi, mais quand il s’agit de les retenir en sanskrit, un peu de méthode s’impose ! Sarvangāsana (la chandelle), Halāsana (la charrue), Matsyāsana (le poisson), Pashchimotāsana (la...

Envie de chouchouter vos neurones ?

Vous avez bien raison !

Chaque mois notre équipe vous propose des  conseils et des astuces mémorisation !

illustration formation elearning sebastien martinez logo noir

CHAQUE MOIS DES ASTUCES "MÉMORISATION" DANS VOTRE BOITE MAIL !

Surveillez votre boite mail !