Comment retenir une séquence de postures de yoga ?

29 Juil 2020

Namasté mes chers yogis ! Aujourd’hui, je ré-aborde avec vous un thème qui m’est cher (vous l’avez sûrement remarqué 😉), le yoga.

La principale difficulté c’est la régularité !

Selon moi, le plus difficile dans la pratique du yoga, c’est de parvenir à rester régulier entre les séances. Généralement par manque de temps, on est obligé d’espacer de plus en plus les séances. Et quand on finit enfin par avoir une heure devant nous pour sortir notre tapis, nous nous retrouvons souvent confrontés à un tout autre problème : l’oubli. Vous le savez et ce n’est pas faute de vous le répéter, le seul moyen vraiment efficace pour ne pas oublier quelque chose c’est de le revoir régulièrement. Pour retenir une séquence de posture en yoga, malheureusement c’est pareil et la clé reste la répétition ! Alors comment faire quand on n’a pas le temps ou la place pour pratiquer régulièrement ?

Je vais vous donner dans cet article quelques techniques pour vous aider à mémoriser des enchaînements de yoga, que vous soyez professeur ou simplement pratiquant.

Je pars du principe que vous connaissez déjà les noms des postures ainsi que la manière de les réaliser, et peut être même pour les warriors, les noms en sanskrit. Si ce n’est pas le cas, je vous invite vivement à consulter les articles que j’ai déjà publiés sur le blog.

Et si on partait du Hatha Yoga ?

En fait, mémoriser une séquence complète de yoga, cela revient à mémoriser une liste de mots plus ou moins longue. Jusqu’ici donc, rien de sorcier ou d’insurmontable. Il suffit d’avoir les méthodes qui marchent pour y parvenir !

Prenons en exemple la séance de Hatha Yoga proposée par André Van Lysebeth dans son livre « J’apprends le Yoga » :

  1.   Chandelle
  2.   Charrue
  3.   Poisson
  4.   Pince
  5.   Cobra
  6.   Sauterelle
  7.   Arc
  8.   Torsion
  9.   Pose sur la tête
  10.   Nauli (vague avec le ventre)
  11.   Respiration
  12.   Relaxation

Avant tout, il faut que vous regardiez si certains enchaînements ne vous viennent pas déjà naturellement. Par exemple, dans cette séquence, il est fréquent qu’un adepte de yoga se souvienne sans réfléchir que la charrue vient après la chandelle. Ces deux postures sont assez semblables et se suivent de manière logique. Vous verrez que votre liste va sûrement se raccourcir et que vous aurez ainsi moins de liens à retenir.

Dans cet article, nous allons partir du principe que vous ne connaissez aucun enchaînement et qu’il vous faut donc retenir les 12 éléments. Il existe pour cet exercice trois méthodes différentes.

Concentration, association, répétition

Mais avant de vous détailler ces méthodes, je voudrais insister sur un point : pour retenir efficacement, il est fondamental que vous passiez par trois étapes : la concentration, l’association et la répétition.

En effet, si vous apprenez votre séquence et que dans l’heure qui suit, voire pour certains, la minute, vous n’êtes pas capables de la restituer, il est très probable que votre problème vienne des associations que vous créez. Pour trouver les bonnes associations, je vous propose d’aller lire l’article que j’ai déjà rédigé à ce sujet. Vous y découvrirez mes meilleurs conseils pour créer des liens efficaces.

Maintenant, passons aux choses sérieuses !

Concaténaquoi ?

La première méthode que je vous propose pour retenir les noms des postures de yoga, c’est la concaténation. Malgré un nom un peu barbare, je vous promets que vous la connaissez déjà et je suis même certain que vous l’utilisez sans vous en rendre compte.

Un exemple très connu c’est la fameuse phrase pour retenir les conjonctions de coordination « Mais où est donc Ornicar ? ». C’est bon, vous y êtes ? La concaténation pour faire simple, ça consiste à prendre la ou les premières lettres d’un mot à mémoriser et d’en faire une phrase un peu loufoque pour la rendre plus facile à retenir. Elle a l’avantage d’être simple à mettre en place, et encore plus si on vous donne déjà la phrase à mémoriser toute faite. Cependant, si vous ne maîtrisez pas bien les mots, elle n’est pas toujours adaptée car dans ce cas-là avoir simplement la première lettre risque de ne pas suffire pour les retrouver.

Pour être tout à fait honnête, je ne suis pas un grand adepte de cette méthode mais voici tout de même un exemple de ce que j’aurais pu inventer si j’avais eu à l’utiliser :

« Deux chats (Cha Cha) se frotte à un PéPé qui regarde la télé. Son programme est coupé par le CSA, il TaPe sur sa télé éNRRvé !! »

En fait, il ne s’agit pas à proprement parler d’une concaténation puisque j’ai aussi utilisé la méthode de l’histoire.

Allez encore une histoire !

Cela me permet de faire la transition avec la méthode suivante qui est justement la méthode de l’histoire ! C’est clairement ma technique préférée car elle fait appel à notre imagination et à notre âme d’enfant. Elle consiste, vous l’aurez compris, à se créer une histoire qui relie tous les éléments à retenir. Le point positif c’est qu’elle est réellement facile à mettre en place avec un petit peu de pratique. Le seul inconvénient de cette méthode est qu’elle demande un peu plus d’entraînement car il faut ré-entraîner son imagination.

Je vous donne un exemple d’histoire que je me suis créé pour retenir cet enchaînement mais, attention, pour que cela soit le plus efficace possible, il faut que vous inventiez votre propre histoire !

Une chandelle (dans ma tête j’imagine celle de La Belle et la Bête) monte sur une charrue tractée par un poisson géant. Ce poisson a des pinces qui lui permettent de se défendre contre un cobra. Heureusement, une sauterelle magique intervient, assomme le cobra et s’en sert pour réaliser un arc. Cet arc n’est pas comme les autres car il a la particularité de pouvoir être utilisé en pleine torsion et oblige ainsi la cible à se mettre sur la tête. Le seul moyen que la cible a de sortir de cette position c’est d’aller dans son lit (Nauli se prononce na-o-li), de respirer et de se relaxer.

Evidemment, mon histoire n’a ni queue ni tête mais c’est aussi cela qui fait que vous la retiendrez plus longtemps et plus facilement. Il faut qu’elle vous marque et qu’elle s’inscrive dans votre mémoire.

Le palais mental, ça vous dit quelque chose ?

Enfin, si aucune de ces deux méthodes ne vous convient, il vous reste la troisième option, à savoir la technique des lieux. Celle-là, c’est la grande star chez les athlètes de la mémoire et je connais même des personnes qui l’utilise exclusivement. Le principe, vous le connaissez peut-être déjà, c’est d’utiliser un endroit familier comme lieu de stockage. Ensuite, vous allez associer à chaque élément de ce lieu une image mentale (un peu comme les mini-histoires dont je vous parlais juste avant).

Souvent, ceux qui n’ont jamais utilisé cette méthode la trouvent surprenante, voire pas adaptée au premier abord. Ne vous fiez pas à cette première impression. À l’heure où je vous parle, j’ai déjà enseigné cette méthode à des milliers de personnes et le résultat est unanime : elle fonctionne et les participants sont généralement bluffés par les résultats qu’ils obtiennent ! Moi-même, je reconnais beaucoup aimer cette méthode mais je préfère l’utiliser dans les cas où celle des histoires n’est pas pertinente. Je pense par exemple aux moments où vous devez retenir des listes assez longues (plus de 15 éléments), où il y a un intérêt à savoir restituer la liste dans les deux sens ou bien quand vous savez qu’il faudra que vous ajoutiez des informations aux éléments… Ici, je dois dire que ce n’est vraiment pas la méthode que j’aurais favorisée mais, si vous la préférez, sachez qu’elle reste très efficace ! L’avantage indéniable de cette technique est qu’elle améliore la mémorisation sur le long terme. En revanche, elle est plus longue à mettre en place car vous aurez besoin de créer un lieu (cela dit, si vous l’utilisiez déjà auparavant, ce temps supplémentaire peut être grandement diminué).

Maintenant, voyons ensemble comment ça marche. Tout d’abord, vous avez besoin de choisir un lieu que vous connaissez bien. Cela peut être votre cuisine, votre salle de bain ou votre bureau, l’important est que vous sachiez vous y repérer. Mettons que vous choisissiez votre cuisine par exemple. Vous allez ensuite lister 12 éléments de votre cuisine dans un ordre spatial cohérent. Si, quand vous entrez dans votre cuisine, vous tombez directement sur votre réfrigérateur alors le premier élément de votre liste sera cet objet. Si ensuite vous avez un plan de travail et en dessous le tiroir à couteaux, vous pourrez les mettre juste après dans votre liste. Vous avez donc déjà une liste de trois emplacements : Réfrigérateur, plan de travail, tiroir à couteaux. Vous allez continuer ainsi jusqu’à arriver à 12.

Une fois que vous aurez fini votre liste, il vous faudra la remplir avec des associations. Par exemple, vous entrez dans votre cuisine, vous ouvrez le réfrigérateur et là vous tombez sur une chandelle. Ensuite en regardant à côté vous voyez une charrue en train de labourer votre plan de travail. Intrigué, vous ouvrez le tiroir à couteaux et vous y découvrez un poisson en train de les affûter. Et ainsi de suite… Prenez bien le temps de vous représenter le chemin que vous faites entre chacun des emplacements et d’imaginer un maximum de sensations dans votre esprit (pourquoi pas une vague de fraîcheur quand vous ouvrez le réfrigérateur par exemple). Cette étape est très importante pour ancrer vos associations dans votre mémoire.

Et voilà, vous connaissez maintenant les trois méthodes possibles pour mémoriser une séquence de postures de yoga. Je vous invite à les tester pour voir laquelle vous convient le mieux. Évidemment, aucune de ces techniques ne sera efficace si vous ne vous forcez pas à les revoir quotidiennement 😉

Et, puisque je suis certain que vous saurez faire preuve d’une imagination débordante, n’hésitez pas à partager avec nous vos histoires les plus insolites pour retenir vos enchaînements. Parce que mémoriser c’est important, mais nous sommes aussi là pour nous amuser et rire tous ensemble, n’est-ce pas ?

Homemory – épisode 6 : Restez motivés avec le Kanban !

Homemory – épisode 6 : Restez motivés avec le Kanban !

Avec toute mon équipe et celle de Dr Good, nous avons travaillé sur une série de vidéos pour travailler votre mémoire... et celle de vos enfants !Confinement oblige, vous devez certainement aider vos enfants à faire leurs devoirs et à apprendre leurs leçons....

Envie de chouchouter vos neurones ?

Vous avez bien raison !

Chaque mois notre équipe vous propose des  conseils et des astuces mémorisation !

CHAQUE MOIS, NOS ASTUCES,CONSEILS ET ACTUS EXCLUSIVES DANS VOTRE BOITE MAIL !

Super ! Surveillez votre boite mail, on débarque bientôt :)